** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

le
0
    PARIS/LONDRES, 14 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en 
net repli mercredi, affectées comme le reste des marchés mondiaux par les 
inquiétudes sur la croissance mondiale et son impact sur les cours du pétrole et 
de l'ensemble des matières premières. 
    La Banque mondiale a revu en baisse mardi soir ses prévisions de croissance 
mondiale pour l'année 2015, en raison d'une conjoncture morose dans la zone 
euro, au Japon et dans certains pays émergents, qui contre-balance l'effet 
positif de la baisse des cours du pétrole.  ID:nL6N0US4MR  
    Les inquiétudes sur la croissance relèguent momentanément au second plan la 
perspective que la Banque centrale européenne (BCE) annonce un plan de rachats 
de dettes souveraines, encore appelé "assouplissement quantitatif" (ou QE) dès 
la semaine prochaine, qui a entraîné l'euro à son plus bas niveau en neuf ans.  
    Outre la glissade des cours du pétrole qui se prolonge, le cuivre  CMUC3 , 
considéré comme un baromètre de la demande industrielle mondiale, a chuté de 
6,2% mardi à 5.499 dollars/tonne, enfonçant plusieurs niveaux de soutien, ce qui 
a déclenché un fort courant de ventes automatiques "stop-loss".   ID:nL6N0US252  
               
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  perd 1,67% à 4.224,49 points vers 8h35 GMT. À 
Francfort, le Dax  .GDAXI  cède 1% et à Londres, le FTSE  .FTSE  1,53%. L'indice 
EuroStoxx 50 de la zone euro  .STOXX50E  recule de 1,37% et le FTSEurofirst 300 
 .FTEU3  de 1,27%. 
    Tokyo et l'ensemble des marchés asiatiques ont également perdu du terrain, 
tout comme Wall Street la veille, pénalisée par les ressources de base et 
l'énergie, alors que débute une nouvelle saison de résultats trimestriels. 
    Après le producteur d'aluminium Alcoa  AA.N , qui a donné le coup d'envoi de 
la saison des résultats,  ID:nL6N0US4II , les investisseurs attendent les 
résultats des banques JPMorgan Chase  JPM.N  et Wells Fargo  WFC.N . 
    Le secteur des ressources de base  .SXPP  pèse lourdement sur la tendance 
avec une chute de 5,5%, comme le secteur de l'énergie  .SXEP  qui perd 2,3%.  
    Le groupe minier britannique Antofagasta  ANTO.L  accuse la plus forte 
baisse de l'indice paneuropéen large Stoxx 600, suivi de Glencore  GLEN.L  
(-8,25%) et Anglo American  AAL.L  (-7,2%). ArcelorMittal  ISPA.AS  cède 5,1%, 
plus forte baisse du CAC 40 dont tous les composants sont dans le rouge, suivi 
d'EDF  EDF.PA  (-3,56%), GDF-Suez  GSZ.PA  (-3,2%) et Total  TOTF.PA  (-2,73%).  
    
    Ailleurs, l'explorateur de pétrole et de gaz britannique Premier Oil  PMO.L  
chute de 5,6% après avoir annoncé qu'il s'attendait à devoir passer une 
provision pour dépréciation de 300 millions de dollars sur certains de ses 
actifs au titre de 2014 en raison de la faiblesse des cours du pétrole. 
    Les investisseurs attendent les conclusions de l'avocat général de la Cour 
européenne de justice sur la légalité du programme d'opérations monétaires sur 
titres (OMT) annoncé en septembre 2012. La plus haute instance judiciaire de 
l'Union européenne donnera son interprétation des limites de l'action monétaire 
de la Banque centrale européenne au moment où les menaces de déflation en zone 
euro pourraient la pousser à annoncer dès la semaine prochaine un vaste 
programme d'achat de dettes souveraines de pays de la zone euro.  ID:nL6N0UR2TR  
    Le marché sera aussi attentif à une série d'indicateurs économiques, dont 
les ventes de détail aux Etats-Unis et la production industrielle en zone euro.  
    L'euro reprend un peu de terrain en matinée par rapport à ses plus bas de 
neuf ans autour des 1,18 dollar, tandis que le yen profite de son caractère de 
valeur refuge et s'échange à 116,77 pour un dollar. 
    Sur le front du pétrole, le baril de Brent perd près de 2%, à 45,71 dollars, 
après avoir déjà touché ses plus bas niveaux en près de six ans la veille. 
    L'arbitrage entre les futures sur le brut léger américain et Brent est 
revenu brièvement à parité mardi, pour la première fois depuis octobre dernier.  
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0UT13A  
 
 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant