Le point sur les conflits en Syrie et Irak

le
0
Des civils fuient les quartiers d'Alep-Est, le 29 novembre 2016 et font la queue pour entrer dans des bus gouvernementaux ( AFP / George OURFALIAN )
Des civils fuient les quartiers d'Alep-Est, le 29 novembre 2016 et font la queue pour entrer dans des bus gouvernementaux ( AFP / George OURFALIAN )

Voici la situation mardi à 16H00 GMT sur les principaux fronts des conflits en Irak et en Syrie:

SYRIE

- Guerre entre le régime et les rebelles

* 16.000 civils ont fui Alep-Est "au cours des derniers jours", selon l'ONU. La plupart d'entre deux ont rejoint les quartiers gouvernementaux à Alep-Ouest ou des quartiers kurdes.

Principales dates du conflit à Alep, depuis les manifestation d'avril 2011
Principales dates du conflit à Alep, depuis les manifestation d'avril 2011 ( AFP / Valentina BRESCHI, Simon MALFATTO )

* Les rebelles ont perdu tous les quartiers nord de leur bastion à Alep transformé en un champ de ruines à coups de bombardements d'une violence inouïe.Les troupes de Bachar al-Assad contrôlent désormais plus de 30% du territoire rebelle dans la deuxième ville du pays.

* Dix civils ont été tués mardi par un bombardement sur le quartier de Bab al-Nayrab, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

* Au moins 257 civils, dont 32 enfants, ont été tués par les bombardements et les tirs du régime depuis le début de l'offensive lancée le 15 novembre, tandis que 40 civils, dont 18 enfants, ont été tués par les tirs rebelles sur Alep-Ouest, partie de la ville aux mains du régime, selon l'OSDH.

- Autres fronts

* Nord: des rebelles syriens, soutenus par les forces turques, se trouvent aux portes d'Al-Bab, bastion de l'EI dans la province d'Alep.

- Offensive anti-EI sur Raqa

* La coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) tente de progresser dans le désert vers Raqa, la "capitale" de facto du groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Des combats se déroulent à une trentaine de km de cette ville du nord.

IRAK

- Offensive anti-EI à Mossoul

* Les forces irakiennes continuent de mettre la pression sur les jihadistes de l'EI dans l'est de Mossoul et progressent lentement vers le Tigre qui coupe la ville en deux.

* Depuis le lancement d'une vaste offensive le 17 octobre, les forces d'élite du contre-terrorisme se sont emparées de plusieurs quartiers de l'est de Mossoul. Elles assuraient la semaine dernière contrôler "plus de 40%" de cette partie de la ville.

* L'EI oppose de son côté une résistance acharnée et continue de lancer des attaques contre des quartiers qu'il a perdus, ciblant également les civils qui tentent de fuir.

* A l'ouest, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi ("Mobilisation populaire") ont atteint la périphérie de Tal Afar et poursuivent leur avancée. Ils affirment s'être emparés de plus de 12 villages en quatre jours et continuent à déminer la zone.

* Sur le front sud, les forces irakiennes sont positionnées à 3 kilomètres de l'aéroport de Mossoul mais elles n'ont pas progressé ces derniers jours. Même statu quo sur le front nord, situé à une dizaine de kilomètres de la ville.

* A 90 kilomètres au sud de Mossoul, les forces irakiennes ont lancé mardi matin des opérations pour libérer des pans de territoires à l'est de Charqat, localité dont ils avaient repris le contrôle fin septembre. Selon le commandement, les soldats se sont déjà emparés d'une demi-douzaine de villages dans cette zone.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant