LE POINT sur le projet britannique de référendum sur l'UE

le , mis à jour le
0
    LONDRES, xx mai (Reuters) - La reine Elizabeth II a donné mercredi devant le Parlement 
britannique le coup d'envoi du projet gouvernemental de référendum sur le maintien ou non de la 
Grande-Bretagne dans l'Union européenne, qui inquiète les partenaires européens de Londres ainsi 
que les milieux économiques. 
    Le traditionnel "discours de la reine", rédigé par les services de David Cameron, ouvre la 
nouvelle législature issue des élections du 7 mai que le Parti conservateur a largement 
remportées. 
    Au cours de sa campagne victorieuse, Cameron a promis de renégocier le fonctionnement de 
l'UE puis de consulter ses compatriotes. Mais il est resté flou sur les réformes qu'il entend 
obtenir des 27 autres Etats membres et sur le calendrier même de ce référendum, évoquant la fin 
2017 "au plus tard".  
 
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
    
    DERNIERS DEVELOPPEMENTS 
 Pour rester au sein de l'UE, les Britanniques devront voter "oui"              ID:nL5N0YI58W  
 Elizabeth II confirme le plan pour un référendum sur l'UE                      ID:nL5N0YI489  
 Cameron insiste face à Juncker sur la nécessité de réformer l'UE               ID:nL5N0YH00K  
 Cameron fixe ses limites sur l'immigration                                     ID:nL5N0YC3B4  
 Le référendum sera fermé à la plupart des Européens vivant en Grande-Bretagne  ID:nL5N0YG013  
 Cameron pourrait accélérer le calendrier du référendum                         ID:nL5N0Y34BQ  
    
    REACTIONS DES PARTENAIRES EUROPEENS DE LA GRANDE-BRETAGNE 
 Cameron pourra compter sur des appuis à Bruxelles                              ID:nL5N0Y3047  
 La menace d'un "Brexit" inquiète Paris                                         ID:nL5N0XW51N  
 La France exclut de renégocier les traités européens                           ID:nL5N0Y215G  
 INTERVIEW L'UE a de la marge pour négocier avec Londres, dit Harlem Désir      ID:nL5N0Y62C8  
     
    DANS LES CERCLES FINANCIERS ET INDUSTRIELS 
 La Banque d'Angleterre confirme étudier le scénario d'un "Brexit"              ID:nL5N0YF0KT  
 Airbus évoque des risques "énormes" si Londres sort de l'UE                    ID:nL5N0YB5JJ  
 Deutsche Bank commence à se préparer à un éventuel "Brexit"                    ID:nL5N0YA2LK  
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
    Pour suivre en français les développements de ce dossier, cliquer sur  FB-GB-EU  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant