Le point sur le marché immobilier dans le Nord

le
0

Le marché immobilier dans le Nord reste globalement atone et se caractérise par des prix faibles. Seules quelques grandes villes bénéficient d'un regain d'activité.

Un secteur globalement morose

Le secteur immobilier dans le nord de la France reste plutôt morose. Cependant, depuis une dizaine d'années, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie (regroupés au sein de la nouvelle région « Hauts-de-France » depuis la réforme du gouvernement) n'ont cessé de se désindustrialiser. Ce qui a permis aux activités tertiaires d'émerger dans les grandes villes et offre, aujourd'hui, de nouvelles perspectives pour le marché immobilier qui pourrait se redynamiser dans un futur proche.

Des prix inférieurs à la moyenne française

Concernant lestransactions immobilières, les prix dans les Hauts-de-France restent nettement inférieurs à la moyenne nationale et continuent à baisser. Dans l'ancien, ils ont chuté de 5% en un an. Actuellement, le mètre carré se négocie aux alentours de 2 000€ dans l'ancien et de 2 500€ dans le neuf. Les primo-accédants préfèrent acquérir des maisons au tarif relativement bas, situées hors des grandes villes. Les secundo-accédants se rapprochent, quant à eux, des métropoles, où ils trouvent plus d'opportunités d'achat.

L'immobilier dans les grandes villes

Dans les métropoles des Hauts-de-France, les prix se sont globalement stabilisés. Certaines bénéficient même d'un regain d'activité. Lille séduit à nouveau les investisseurs depuis quelques mois, attirés par les lois favorisant l'achat immobilier. Valenciennes est également prisée des acquéreurs, notamment grâce à sa situation géographique et la réhabilitation récente de ses quartiers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant