LE POINT sur la tuerie d'Orlando

le , mis à jour le
0
    ORLANDO, Floride, 16 juin (Reuters) - Barack Obama se rend ce jeudi à Orlando, en Floride, 
auprès des survivants du massacre du Pulse, une discothèque fréquentée par la communauté 
homosexuelle théâtre dans la nuit de samedi à dimanche de la tuerie de masse la plus meurtrière 
de ce genre dans l'histoire des Etats-Unis. 
    L'attaque a fait 49 morts et 53 blessés. 
    L'assaillant, Omar Mateen, 29 ans, un Américain habitant en Floride et fils d'immigrés 
afghans, a été abattu par la police. L'Etat islamique a revendiqué la tuerie et Mateen a fait 
allégeance à l'organisation djihadiste, mais les enquêteurs ont dit ne pas avoir de preuve 
concluantes liant le groupe sunnite fondamentaliste au massacre d'Orlando. 
     
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
 Le Sénat et Trump évoquent un contrôle des ventes d'armes                     
 Le patron du Homeland Security pour un contrôle des armes                        
 La tuerie d'Orlando s'invite dans la campagne présidentielle                  
 RECIT "Je suis le prochain, je suis mort", le récit des rescapés du Pulse     
 La femme du tueur d'Orlando pourrait être inculpée                            
 Les enquêteurs étudient la thèse de l'homosexualité du tueur                         
    
 Pas de complices identifiés à ce stade de l'enquête                           
 Le tueur d'Orlando a dit soutenir des groupes islamistes variés               
 ANALYSE La tuerie d'Orlando remet en cause le profil du "loup solitaire"      
 Le tueur d'Orlando s'est rendu deux fois en Arabie comme pèlerin              
 Pour Obama, rien ne permet de dire que le tueur obéissait à un réseau         
 Le tueur aurait envisagé un attentat à Disney World - magazine                
 PORTRAIT L'auteur de la tuerie d'Orlando, homme discret, pieux et colérique   
 L'auteur de la tuerie d'Orlando était "bipolaire", dit son ex-femme              
 L'employeur du tueur d'Orlando n'avait rien décelé d'inquiétant               
 ENCADRE Aucun lien prouvé entre l'Etat islamique et la tuerie d'Orlando       
 RÉACTIONS politiques enregistrées aux Etats-Unis                              
 Orlando, une attaque contre tous les Américains, dit Obama                       
 Trump dit avoir eu raison sur le "terrorisme islamique"...                       
 ... redit vouloir fermer aux musulmans l'entrée aux USA...                    
 ... et appelle Barack Obama à démissionner                                    
 ENCADRE La tuerie d'Orlando, effrayant rappel des discriminations anti-LGBT   
 CHRONOLOGIE des fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis                
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant