LE POINT sur la crise grecque

le
0
    ATHENES, 16 juillet (Reuters) - L'Europe a pris ses premières mesures pour financer une 
économie grecque à bout de souffle, quelques heures après le feu vert du parlement grec à un 
programme d'austérité draconien qui a divisé l'alliance de gauche au pouvoir à Athènes et 
pourrait ouvrir la voie à des élections anticipées dans les mois à venir.  
    La Banque centrale européenne (BCE) a relevé le montant des liquidités d'urgence accordées 
aux banques grecques, qui rouvriront lundi, même si le plafonnement des retraits sera sans doute 
maintenu pour éviter une ruée aux guichets.  
    Les ministres des Finances de l'Union européenne (Ecofin) ont dans le même temps approuvé 
l'octroi d'un prêt-relais de 7 milliards d'euros qui permettra à Athènes de rembourser dès lundi 
prochain une échéance à la BCE et ses arriérés de paiement au Fonds monétaire international 
(FMI). 
    Ces décisions seront mises en oeuvre si le Bundestag allemand approuve vendredi l'ouverture 
de négociations sur un nouveau plan d'aide à la Grèce, le troisième en cinq ans, d'un montant 
maximum de 86 milliards d'euros et d'une durée de trois ans, validé dans son principe par 
l'Eurogroupe (ministres des Finances de la zone euro).  
    Les institutions européennes récompensent ainsi le Premier ministre grec Alexis Tsipras qui 
a obtenu dans la nuit de mercredi à jeudi un large soutien de la Vouli, le parlement grec, aux 
réformes réclamées en échange par les créanciers. 
    Mais le vote laissera des traces en raison de la fronde de plusieurs dizaines d'élus de 
Syriza, la coalition de gauche radicale au pouvoir, et un remaniement est attendu pour remplacer 
quatre membres du gouvernement qui se sont rebellés. 
    Le plan a été approuvé par 229 voix pour, 64 voix contre et six abstentions. Trente-deux des 
149 élus de Syriza ont voté "non" à ce nouveau programme d'austérité, dont l'ancien ministre des 
Finances Yanis Varoufakis. Les six abstentionnistes appartenaient également au parti de gauche. 
         
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
    DERNIERS DEVELOPPEMENTS 
 L'Europe redonne de l'air aux banques grecques, Syriza en crise                ID:nL5N0ZW44O  
 Le ministre grec de l'Intérieur évoque des élections anticipées                ID:nL5N0ZW2P0  
 La BCE relève les liquidités d'urgence aux banques grecques                    ID:nL5N0ZW3RQ  
 Accord de l'Ecofin pour un prêt-relais de 7 milliards d'euros à Athènes        ID:nL5N0ZW3D5  
 Accord de l'Eugroupe sur un troisième plan d'aide à Athènes                    ID:nL5N0ZW3AJ  
 Schäuble défend toujours l'idée d'un "Grexit" temporaire                       ID:nL5N0ZW1ST  
 Le Parlement grec approuve l'accord de Bruxelles                               ID:nL5N0ZW037  
 La zone euro adopte un plan de sortie de crise pour la Grèce                   ID:nL5N0ZT04I  
 ENCADRE Principaux points de l'accord entre Athènes et ses créanciers          ID:nL5N0ZT1W3  
      
    REACTIONS            
 Hollande salue un accord qui préserve la zone euro                             ID:nL5N0ZT0YB  
 Varoufakis compare l'accord de Bruxelles au traité de Versailles               ID:nL5N0ZV46J  
 Varoufakis à "La Fête de la Rose" en août avec Montebourg                      ID:nL5N0ZW4BX  
 Cambadélis exhorte l'Allemagne à se souvenir de l'Histoire                     ID:nL5N0ZW2Z2    
 Violente manifestation devant le Parlement à Athènes                           ID:nL5N0ZV4KW  
 Fonctionnaires et pharmaciens grecs en grève contre l'austérité                ID:nL5N0ZV2PB  
 Une restructuration de la dette qui évite un "Grexit" selon Tsipras            ID:nL5N0ZT18H   
 Les Grecs entre soulagement et colère                                          ID:nL5N0ZT2DG  
 Les internautes dénoncent un "coup d'Etat" de l'Allemagne                      ID:nL5N0ZT06S    
 L'Allemagne veut humilier la Grèce et renverser Tsipras, dit Syriza            ID:nL5N0ZS04T  
 L'accord sur la Grèce renforce l'euro, dit Mariano Rajoy                       ID:nL5N0ZT2P0  
 Le ministre du Travail redoute des élections anticipées                        ID:nL5N0ZT0O9  
 
    ECLAIRAGE 
 ANALYSE-La toute-puissance des banques centrales défiée en Grèce et en Chine   ID:nL8N0ZO1WV  
 84% des Grecs veulent garder l'euro                                            ID:nL8N0ZQ3NU  
 La Chine ne craint guère une faillite d'Athènes                                ID:nL8N0ZO0X3  
 REPORTAGE Les Grecs incrédules et stoïques face au choc financier              ID:nL5N0ZF1KC  
 ENCADRE Les mesures de contrôle des capitaux                                   ID:nL5N0ZF024    
 REPORTAGE La nostalgie de la drachme gagne du terrain                          ID:nL8N0ZA4OM  
 Le tourisme grec rattrapé à son tour par la crise                              ID:nL5N0ZF00D  
 Les retraités grecs "dans le rouge" malgré un régime avantageux                ID:nL5N0Z23N2  
 ANALYSE Risque de "Grexit", une responsabilité historique pour Merkel          ID:nL5N0ZF07D    
 CHRONOLOGIE des négociations entre Syriza et les "institutions"                ID:nL5N0ZE01G  
 CHRONOLOGIE de la crise grecque depuis octobre 2009                            ID:nL8N0ZM3F3   
 VERBATIM Cinq mois de joutes verbales                                          ID:nL8N0Z705A  
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
    Pour suivre en français l'actualité grec, cliquer sur  FA-GR  
 
 (édité par Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux