LE POINT sur la bataille de Mossoul

le , mis à jour le
4
    BAGDAD, 6 novembre (Reuters) - Les forces spéciales irakiennes progressent à pas comptés 
dans les quartiers de l'est de Mossoul qu'elles ont repris ces derniers jours à l'Etat 
islamique, craignant les balles des tireurs embusqués et les voitures piégées des djihadistes.  
    Les hommes du CTS (Service antiterroriste) sont entrés lundi dernier dans la métropole du 
nord de l'Irak et ont reconquis sept districts, prenant pied pour la première fois à Mossoul 
depuis la débandade des forces régulières et la prise de la ville sans résistance par l'Etat 
islamique en juin 2014. 
    L'offensive pour reprendre Mossoul, lancée le 17 octobre, s'est doublée dimanche du 
déclenchement d'une opération des Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde 
soutenue par les Etats-Unis, contre l'autre fief de l'Etat islamique, Rakka dans le nord-est de 
la Syrie.  
                 
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
 Les forces irakiennes avancent prudemment dans l'est de Mossoul                      
 La bataille de Rakka a débuté, annoncent les rebelles syriens des FDS                
 Combats au sud de Mossoul, Abadi en visite sur le front Est                          
 Les forces spéciales disent avoir repris six districts de l'est de Mossoul           
 Exécutions et déplacements de population signalés à Mossoul, rapporte l'Onu          
 Le chef de l'EI appelle ses fidèles à mourir pour Mossoul                            
 Les milices chiites cherchent à isoler Mossoul à l'Ouest                             
 La Turquie justifie l'envoi de forces sur la frontière de l'Irak                     
 GRAPHIQUE La bataille de Mossoul                                       http://tmsnrt.rs/2cMNG3q 
 Les forces irakiennes progressent sur le front Sud                                   
 Les milices chiites irakiennes à l'offensive sur Tal Afar                            
 Selon l'Onu, l'EI utilise des milliers de boucliers humains à Mossoul                
 En fuite dans le secteur de Mossoul, l'EI multiplie exécutions et prises d'otages    
 La coalition militaire anti-EI prévoit une concomitance Mossoul-Rakka                
 Des centaines de djihadistes de Syrie auraient rejoint Mossoul                       
 ANALYSE L'opération de l'EI à Kirkouk augure d'une féroce bataille à Mossoul         
 ECLAIRAGE Après la reprise de Mossoul, on fait quoi ?                                
 ECLAIRAGE Les minorités irakiennes dans l'angoisse de l'après-Mossoul                
 Les djihadistes de Mossoul pourraient passer en Syrie, affirme Damas                 
     
    RISQUES HUMANITAIRES 
 Des milliers d'Irakiens fuyant Mossoul arrivent en Syrie                             
 L'assaut contre Mossoul laisse présager une crise humanitaire                        
 Le HCR tire la sonnette d'alarme avant l'assaut à Mossoul                            
     
    CONTEXTE 
 Lundi 17 octobre: la bataille de Mossoul a commencé                                  
 La reconquête de Mossoul sera longue, prévient Le Drian                              
 L'EI disposerait de 5.000 à 6.000 combattants dans la ville                          
 RECIT Avant la bataille, Daech s'enterre et truffe Mossoul d'explosifs               
 Les USA envoient des renforts pour la bataille de Mossoul                            
 ECLAIRAGE Les préparatifs de l'offensive sur Mossoul s'accélèrent                    
    
 ----------------------------------------------------------------------------------------------- 
    Pour suivre l'actualité irakienne en français:  FB-IQ      
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
GRAPHIQUE La bataille de Mossoul    http://tmsnrt.rs/2cMNG3q 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a un mois

    Moscou dénonce le "carnage médiéval" organisé par la coalition US à Mossoul. Mais les Français n'en sauront rien : l'AFP n'a rien vu !

  • M7163258 il y a un mois

    charleco qui prend ses délires pour des analyses géo politiques!

  • M2310631 il y a un mois

    Ce qu'il faut c'est l'élimination physique de l'EI et de tous ces extrémistes.

  • charleco il y a un mois

    La coalition y va lentement : elle laisse les terroristes miner le terrain avant de se réfugier en Syrie pour alimenter la guerre contre Assad.