LE POINT sur l'attentat de Nice

le
0
    PARIS, 18 juillet (Reuters) - Une minute de silence a été observée lundi midi à Nice et dans 
le reste du pays en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet, qui a fait 84 morts et 
plus de 300 blessés.  
    Alors que l'opposition de droite multiplie les attaques sur la gestion de la lutte contre le 
terrorisme par le gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls a été hué à son arrivée et à 
son départ de la promenade des Anglais pour cette minute de silence nationale.  
    Le procureur de Paris François Molins a confirmé lors d'une conférence de presse le 
caractère prémédité de l'attaque commise par Mohamed Lahouaiej Bouhlel au volant d'un camion à 
l'occasion des festivités du 14-Juillet sur cette artère du bord de mer.  
    Il a également évoqué l'intérêt "certain" et "récent" de ce Tunisien de 31 ans pour la 
mouvance djihadiste radicale, même si l'enquête n'a pas démontré à ce stade d'allégeance à 
l'Etat islamique.  
    Six personnes soupçonnées d'avoir pu être en contact avec l'auteur de cet attentat ou de lui 
avoir apporté une aide logistique étaient toujours en garde à vue lundi en fin d'après-midi.   
  
 Intérêt "certain" de l'attaquant de Nice pour l'islam radical-procureur             
 ANALYSE-L'attentat de Nice affaiblit Hollande à 10 mois des élections        
 Pas encore de lien entre Bouhlel et les réseaux terroristes               
 Manuel Valls hué lors de l'hommage aux victimes de Nice                   
 Défiance sur la stratégie anti-terrorisme du gouvernement                 
 Nouvelles frappes de la France contre Daech, annonce Le Drian             
 "Tout ce qui aurait dû être fait ne l'a pas été", dit Sarkozy             
 La piste d'un acte prémédité à Nice semble se préciser                    
 Bouhlel a envoyé une photo de lui "heureux" avant l'attaque de Nice       
 Pour Valls, la tuerie de Nice est bien de nature islamiste                
 L'attentat de Nice revendiqué par Daech                                   
 France-Cazeneuve évoque une radicalisation du tueur de Nice               
 Hollande dénonce des "tentations de diviser" le pays                      
 ENCADRE-Appel aux volontaires pour la réserve opérationnelle              
 L'attentat de Nice est conforme aux consignes islamistes-Molins           
 RECIT-La course meurtrière d'un camion sur le front de mer à Nice         
 PORTRAIT-Le chauffeur de camion de Nice ne semblait pas radicalisé        
 ECLAIRAGE-Le traumatisme d'une ville qui se voulait modèle                
 L'attentat de Nice relance le débat sur les responsabilités               
 La réserve opérationnelle sollicitée après l'attentat à Nice              
 ENCADRE-Les attaques meurtrières commises en Europe depuis 2014           
 ENCADRE-Principales réactions en France à l'attaque de Nice               
 Les voisins de la France renforcent les contrôles aux frontières          
 Nice-Les djihadistes exultent sur les réseaux sociaux                 [   
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant