Le Point politique : Valls et Hollande sur le front

le
0
Le président François Hollande, lors de sa conférence de presse à l'Élysée jeudi 18 septembre.
Le président François Hollande, lors de sa conférence de presse à l'Élysée jeudi 18 septembre.

Manuel Valls a suscité une vague de réactions en demandant cette semaine la confiance des députés à l'Assemblée nationale. En quête de légitimité, le Premier ministre avait ce mardi 16 septembre un double rendez-vous : un discours devant l'Assemblée, suivi du vote des députés. Qui a largement fait réagir les abstentionnistes du groupe des frondeurs socialistes : Bruno Le Roux, Christian Paul...

Qu'allait-il advenir de la majorité ? Elle s'est avérée diminuée : à 269 voix contre 306 en avril dernier, la gauche l'a emporté de peu. Un avertissement ? Selon la droite et les frondeurs, il s'agit d'un signal alarmant accompagnant une rentrée politique désastreuse : le gage d'un gouvernement qui "manque de courage", selon Éric Woerth, et d'un Premier ministre qui "n'est pas à la hauteur", selon Nathalie Kosciusko-Morizet.

Ce jeudi 18 septembre, c'était au tour de François Hollande de se prêter au jeu du discours. À 17 heures a débuté la quatrième conférence de presse du quinquennat, conclusion de cette semaine politique chargée. Le président a réaffirmé son cap, mais il n'a fait que peu d'annonces, qui n'ont pas passionné les foules... Les moments forts de son discours et les réactions qui ont suivi sont dans le Point politique de la semaine.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant