Le Point politique : l'art de la polémique

le
0
J'ai ma liberté, a répliqué Ségolène Royal à Manuel Valls qui la recadrait sur sa proposition de rendre les autoroutes gratuites le week-end.
J'ai ma liberté, a répliqué Ségolène Royal à Manuel Valls qui la recadrait sur sa proposition de rendre les autoroutes gratuites le week-end.

Après le Premier ministre Manuel Valls la semaine dernière, c'est Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, qui met les pieds dans le plat sur l'assurance chômage. Dans les colonnes du JDD, le ministre relance le débat sur les règles d'indemnisation des chômeurs, suscitant de vives réactions à gauche. Quelques jours plus tard, la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, était recadrée publiquement par le chef du gouvernement. Elle avait évoqué l'éventualité d'une gratuité des autoroutes le week-end sur RTL, déclenchant une tempête à peu près unanime contre elle. Mais Ségolène Royal a tenu tête devant les critiques : "Nous ne lâcherons rien", s'est-elle exclamée. Elle en a également profité pour rappeler à Manuel Valls qu'elle avait sa "liberté". À l'UMP, la campagne électorale pour la présidence de l'UMP est officiellement ouverte. François Fillon était ce jeudi l'invité de France Info. Il en a profité pour afficher sa détermination pour 2017. "Je serai candidat au premier tour si la primaire n'est pas honnête", a-t-il prévenu. Depuis la sortie de son livre Le Suicide français, Éric Zemmour n'a de cesse d'écumer tous les plateaux télé, qui ont fait leurs choux gras des déclarations à l'emporte-pièce du maître ès polémiques.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant