Le point politique : Hollande, Zemmour et l'immigration

le
0
Le discours de François Hollande sur l'immigration, au musée de l'Immigration.
Le discours de François Hollande sur l'immigration, au musée de l'Immigration.

Vendredi 12 décembre, Marine Le Pen, la présidente du Front national, annonçait la candidature aux cantonales pour le Rassemblement bleu Marine (RBM) de Sébastien Chenu, l'ancien secrétaire national de l'UMP. La nouvelle recrue affirme d'ailleurs que d'autres membres de l'UMP devraient passer au RBM : "J'ouvre un chemin, j'envoie un signal. Dans l'avenir, je ne serai pas seul." À l'UMP justement, la secrétaire nationale Fatima Allaoui est démise de ses fonctions le lundi 15 décembre. Son adhésion au Siel, un micro-parti d'extrême droite allié au FN, a été révélée par le journal Libération. Des informations prises au sérieux par la vice-présidente de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui annonce "en tirer toutes les conséquences si c'était confirmé". Invitée de Jean-Jacques Bourdin jeudi, Fatima Allaoui déclare "réfléchir à une adhésion au Front national". Droit de vote des étrangers Lundi, François Hollande inaugurait le musée de l'Immigration, 7 ans après son ouverture, et presque trois ans après son élection. Dans un long discours, le président de la République a célébré l'immigration, qu'il a qualifiée de "richesse pour le pays". Il a une nouvelle fois évoqué le droit de vote des étrangers aux élections locales, invitant "les forces républicaines" à prendre leurs responsabilités et "à se saisir du dossier" pour légiférer. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a dévoilé des propos d'Éric Zemmour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant