Le Point politique de la semaine : rude semaine au PS

le
0
Manuel Valls, joyeux au Salon de l'agriculture.
Manuel Valls, joyeux au Salon de l'agriculture.

Après la fronde contre la loi Macron des élus de l'aile gauche du Parti socialiste, le bureau national s'est réuni rue de Solférino pour tenter de recoller les morceaux du parti. Après de longues heures de débat, le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis a annoncé qu'à l'avenir, lorsqu'un texte de loi divisera les rangs des membres du parti, le bureau national se réunira et donnera la consigne officielle à suivre pour tous les élus. Le député (frondeur) Jérôme Guedj prend acte, mais demande que la consigne s'"applique dans le parti, dans les sections mais aussi chez les militants socialistes qui sont au gouvernement".

Le président de la République a également fait parler de lui en employant l'expression "Français de souche", qui appartient plutôt au vocabulaire de l'extrême droite, lors d'un discours prononcé au dîner annuel du Crif. Son président s'était lui-même illustré en déclarant que "toutes les violences aujourd'hui sont commises par de jeunes musulmans". Une généralisation qui a provoqué le désistement de Dalil Boubakeur, grand recteur de la Mosquée de Paris, invité à ce grand raout annuel.

Enfin, les éleveurs et les visiteurs auront pu apercevoir un Manuel Valls très en forme dans les travées du Salon de l'agriculture, appelant le ministre Stéphane Le Foll à venir "partager une petite bière" avec lui.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant