Le PM chinois plaide pour une coordination économique mondiale

le
0
    par Ben Blanchard 
    PEKIN, 22 juillet (Reuters) - Le Premier ministre chinois, 
Li Keqiang, a appelé vendredi à un renforcement de la 
coordination économique mondiale à l'issue d'une rencontre avec 
les dirigeants du Fonds monétaire international (FMI) et de la 
Banque mondiale.  
    Il a ajouté que les fondamentaux de l'économie chinoise 
restaient inchangés en dépit de pressions baissières, que le 
ratio d'endettement du pays n'était pas trop élevé mais que les 
autorités allaient renforcer la réglementation du secteur 
bancaire parallèle et la surveillance des finances des 
collectivités locales.  
    Li Keqiang a aussi cherché à dissiper les inquiétudes 
suscitées par la dépréciation du yuan et à répondre aux 
critiques accusant Pékin de promouvoir ses exportations par une 
dépréciation de sa devise.  
    "Etant donné les fluctuations financières résultant du 
Brexit, la Chine va accélérer la libéralisation de son taux de 
change", a-t-il dit.  
    "Nous maintiendrons fondamentalement un taux de change 
stable à un niveau équilibré et ne nous engagerons pas dans une 
guerre commerciale ou des monnaies." 
    Li Keqiang a tenu ses propos lors d'une rencontre avec les 
représentants du FMI et de la Banque mondiale à laquelle 
assistaient aussi les dirigeants de l'Organisation mondiale du 
commerce, de l'Organisation internationale du travail, de 
l'Organisation de coopération et de développement économiques 
(OCDE) et du Conseil de stabilité financière.  
    Elle se déroulait avant la réunion ce week-end des ministres 
des Finances et des banquiers centraux du G20, dont la Chine 
assure la présidence tournante.  
    Le secrétaire d'Etat au Trésor américain, Jack Lew, a 
déclaré jeudi que des efforts de soutien coordonné à l'activité 
d'une ampleur aussi importante que ceux décidés après la crise 
financière de 2008-2009 n'étaient pas nécessaires actuellement.  
    Les perspectives de croissance mondiales ont été revues à la 
baisse en raison du Brexit, et il est nécessaire de mettre fin 
au plus vite aux incertitudes liées à la sortie du Royaume-Uni 
de l'UE, a prévenu vendredi la directrice générale du FMI, 
Christine Lagarde.   
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant