Le plus vieux temple maçonnique de France va être restauré

le
1

C’est ici que la Constitution de 1791 aurait été en partie rédigée. Dans la commune d’Épône (Yvelines), le «temple de David» donne des signes de faiblesse. Il va bientôt être restauré.

L’endroit est notamment connu sous le nom de «Temple de l’amitié franco-américaine». Situé dans le parc du château d’Épône - une petite commune des Yvelines d’à peine 6000 habitants - c’est le plus ancien temple maçonnique de France. La légende veut que Benjamin Franklin, l’un des pères fondateurs des États-Unis y aurait fait étape et Robespierre y aurait rédigé la Constitution de 1791 avec quelques autres révolutionnaires. Malgré sa petitesse, le temple de David (du nom du peintre qui en aurait établi le plan) est donc chargé d’histoire.

Mais le monument aurait bien besoin d’être rafraîchi... Un besoin qui a été reconnu par la ville d’Épône (propriétaire de l’édifice depuis les années 1980), et qui va déboucher sur des travaux. «Il était temps d’agir car le bâtiment s’abîmait et était devenu un lieu où certains jeunes traînaient», a expliqué au Parisien Jacques Fasquel, adjoint aux travaux (LR) de la mairie d’Épône. Une manière de dire que le temple subit fréquemment divers actes de vandalisme.

Début des travaux vers la fin de l’année

Dommage, pour un édifice construit au XVIIIe siècle et célébrant la signature du traité d’alliance entre la France et les États-Unis en 1776. Il est également classé aux Monuments historiques depuis 1947. Pour lui redonner de sa superbe, la mairie a effectué des demandes de subventions, notamment auprès des responsables du Grand Orient de France. Coût estimé des travaux: environ 50.000 euros, pour rénover le toit, la corniche, ainsi que les soubassements, précise Le Parisien.

Des recherches sont actuellement entreprises afin de «sélectionner» architectes et entrepreneurs qui pourraient se charger de la rénovation. Les travaux devraient débuter d’ici fin 2016 à début 2017.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M476110 le mercredi 17 fév 2016 à 11:46

    Les "jeunes qui traînent" auront donc bientôt un édifice rénové, classé monument historique, pour continuer leur commerce ! Je me réjouis que l'on prenne enfin en compte la situation matérielle de ces vendeurs de rue.