Le plus grand armateur américain de pétroliers en difficulté

le
0

Commodesk - Overseas Shipholding Group (OSG), l'un des plus importants armateurs de pétroliers au monde, envisage de se placer en procédure de sauvegarde. La compagnie, qui fait face à des difficultés d'ordre fiscal, a averti le 22 octobre dans un avis déposé auprès des autorités financières qu'une demande de protection sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites faisait partie des options envisagées.
OSG procède au réexamen des états financiers de ces trois dernières années, ceux publiés pour cette période ne faisant plus autorité.

La compagnie, qui possède une flotte de 140 pétroliers, a subi l'effondrement des prix du fret et affiché des pertes importantes au cours de ses deux derniers exercices, puis de 90 millions de dollars au premier semestre de cette année.

Les cours de l'action d'OSG à New York se sont effondrés depuis la semaine dernière avec des rumeurs sur une procédure judiciaire. Elle ne vaut plus que 1,4 dollar, contre 15 dollars il y a un an.

La crise sur le marché du transport maritime de pétrole, en surcapacité, a déjà entraîné l'année dernière la mise sous procédure de sauvegarde du deuxième armateur pétrolier américain, General Maritime.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant