Le platine sud-africain en péril

le
0

(Commodesk) Le syndicat des associations des mineurs et de la construction (AMCU) a annoncé, le 14 juin, selon Bloomberg, une nouvelle grève pour bénéficier du droit de négociation avec Anglo American Platinum, leader mondial du platine. Une telle manifestation pourrait avoir de lourdes conséquences sur la production sur-africaine de platine, à l'origine des trois quart de la production mondiale.

Les dernières revendications de l'AMCU ont débouché sur un conflit violent, en mars dernier, avec le syndicat national des travailleurs miniers (NUM). Le bilan fut de 4 morts, 50 blessés et une fermeture de six semaines pour la mine de Rustenberg (Impala Platinum, 12% de la production mondiale de platine) théâtre du conflit. Les tensions entre un syndicat historique, en place depuis 30 ans, le NUM, et l'AMCU, plus jeune, mais qui réunit déjà 50.000 adhérents, inquiète les compagnies minières.

De plus, le marché est déjà fragile en Afrique du Sud. Cette semaine, Aquarius Platinum a déclaré le 11 juin la suspension de la production de sa mine de Marikana, face au faible prix du platine. Et le 13 juin Eastern Platinum a annoncé une réduction des coûts de sa mine de Crocodile River. Une nouvelle grève sur fond de lutte inter-syndicale aggravera, très certainement, la situation déjà tendue de la production de platine en Afrique du Sud.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant