Le plan stratégique du Crédit Agricole déçoit en Bourse

le
0
Alors que le groupe bancaire présente son plan stratégique sur trois ans ce jeudi, son directeur général, Jean-Paul Chifflet confirme dans une interview aux Echos renoncer à sa politique d'acquisition majeure. Le titre recule en Bourse.

«Notre ambition est forte et sereine, mais sans paillettes», affirme Jean-Paul Chifflet, directeur général de Crédit Agricole dans une interview aux Echos ce jeudi. «J'aime tenir mes promesses». Alors que le groupe présente ce jeudi son plan stratégique 2011-2014, celui qui est à la tête du premier groupe bancaire français (21 millions de clients) confirme les objectifs annoncés l'an dernier: un produit net bancaire supérieur à 25 milliards d'euros et un résultat net du groupe de six à sept milliards d'euros en 2014 soit le double de celui enregistré en 2010, «qui était compris entre 3 et 3,5 milliards d'euros hors éléments exceptionnels» selon Jean-Paul Chifflet et de 1,26 milliard si on les intègre.

Le groupe bancaire n'exclut ainsi pas de vendre les 20% qu'il détient dans la banque espagnole Bankinter ou ses deux filiales Cheuvreux et CLSA si les discussions avec le chinois Citic Securitiesen en vue d'un rapprochement venait à échouer. «Nous procéderons

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant