Le plan stratégique de Renault déçoit la Bourse

le
0
Le titre du constructeur signe la plus forte baisse du CAC 40 malgré l'annonce d'un bénéfice en 2010. Le marché accueille mal le ralentissement prévu en France et les prévisions du groupe qu'il juge trop lointaines.

Comme l'annonçait Le Figaro dès mercredi soir, Renault s'est montré plus réaliste pour son activité d'ici à 2013, lors de la présentation de son plan stratégique baptisé «Drive the change», ce jeudi matin. Le groupe a revu ses objectifs à la baisse par rapport au précédent plan.

Pour la période 2011-2013, le constructeur automobile prévoit la vente de trois millions de voitures (contre 3,3 millions prévus dans le cadre du précédent plan Renault «Contrat 2009», lancé en 2006) et une marge opérationnelle de 5% (contre 6% visés dans le plan 2006-2009). Un plan qui n'a absolument pas convaincu les investisseurs: le titre enregistre l'un des plus forts reculs à la Bourse de Paris, dévissant de 2,73% à 47,25 euros.

En 2010, Renault a pourtant renoué avec les bénéfices. Mais c'était attendu, le groupe ayant bénéficié à plein régime l'an passé de la prime à la casse. Le constructeur automobile affiche un résultat net de 3,42 milliards d'euros contre une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant