Le plan logement imposera moins de places de parking

le
1

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Le plan logement présenté jeudi par François Hollande prévoit de réduire le nombre de places de parking dans les immeubles d'habitation, sous certaines conditions, afin de simplifier les opérations immobilières. Au grand dam de l'association "40 millions d'automobilistes".

"Il faut créer les conditions favorables à l'optimisation de l'utilisation des ressources foncières disponibles pour la construction de logements, quitte à autoriser des dérogations aux règles du PLU (plan local d'urbanisme)", peut-on lire parmi les 20 mesures d'urgence destinées à relancer la construction de logements en France.

La possibilité de "réduire les obligations de réalisation de places de stationnement à la charge des constructeurs de logements, dès lors que le projet est situé à proximité d'une station de transport collectif", est citée dans ce plan.

Les règles en vigueur varient selon les PLU, mais un immeuble doit en moyenne prévoir une place de parking pour chaque appartement allant jusqu'au 'trois pièces', et deux emplacements de stationnement pour les superficies supérieures.

L'assouplissement de cette règle, réclamé par les promoteurs immobiliers, permettrait d'accélérer les chantiers et d'en réduire la facture en diminuant les travaux de creusement en sous-sol.

"Dans les zones densément peuplées, les gens ont aujourd'hui moins de voitures. La règle n'est donc plus adaptée puisqu'on estime à 20-30% le nombre de places de parking excédentaires", déclare un professionnel de l'immobilier, qui a préféré garder l'anonymat. "Les parkings d'habitation doivent être mieux calibrés."

Du côté des automobilistes, une telle mesure risque d'accentuer les difficultés du stationnement en ville, déjà amputé en surface au fil des ans par les aménagements piétonniers, les couloirs de bus et les emplacements réservés au stationnement des deux-roues ou des véhicules électriques.

"Si on veut encore réduire le nombre de places de parking dans les villes, ça participe d'une volonté de rejeter l'automobile hors des villes", a réagi Daniel Quéro, président de "40 millions d'automobilistes".

"Pour nous, c'est une politique de rejet sans alternative alors qu'on tourne déjà beaucoup pour garer sa voiture", a-t-il dit à Reuters par téléphone.

Une solution pourrait être dans une meilleure mutualisation des parkings existants, selon le professionnel de l'immobilier interrogé par Reuters, notamment en rendant accessibles aux riverains les parkings des immeubles de bureaux qui restent vides la nuit pour l'essentiel.

Le gouvernement s'est fixé pour objectif un rythme de 500.000 logements neufs par an pour répondre à une demande criante, alors qu'actuellement les mises en chantier de logements sont à la baisse.

Pour y parvenir, il va raccourcir les délais de procédure, accélérer le traitement des contentieux et réduire les normes et réglementations en vigueur dans le bâtiment.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1736621 le jeudi 21 mar 2013 à 19:09

    Et ma BM, j'y va la mettre où?