Le plan Hollande pour relancer le bâtiment

le
24
INFOGRAPHIE - Le président de la République présente ce matin des mesures pour dynamiser la construction en chute depuis un an.

Rien ne vaut un déplacement en banlieue parisienne pour annoncer un plan de relance du bâtiment. En septembre 2010, Nicolas Sarkozy avait présenté à Villeneuve-le-Roi une nouvelle mouture du PTZ (prêt à taux zéro) pour stimuler les ventes de logements. Ce matin, c'est à Alfortville que François Hollande détaillera un ensemble de mesures destinées à «booster» la construction. Il y a urgence: l'activité du bâtiment n'en finit pas de dégringoler depuis plus d'un an.

Pour inverser la tendance, François Hollande va d'abord réduire à compter de janvier 2014 la TVA à 5 % sur la construction de HLM. Une mesure forte car cette taxe, aujourd'hui fixée à 7 %, devait initialement passer à 10 % l'année prochaine. «Cela coûtera entre 400 et 500 millions par an», estime un député. En contrepartie, le monde HLM s'engage à ce que les organismes de logement social situés dans des zones où les besoins de construire sont faibles (par exemple Champagne-Ardenne) reversent une partie de leurs ressources aux organismes situés dans des régions comme l'Ile-de-France où la pénurie de HLM est criante. «Cette mutualisation des moyens devrait porter sur 200 millions», souligne un expert. Mais il ne faut pas attendre de miracle de ce dispositif: il permettra de financer seulement 20.000 HLM supplémentaires par an.

François Hollande présentera aussi deux mesures qui feront l'objet d'ordonnances pour être plus vite applicables: la limitation des recours abusifs contre les permis de construire et la suspension pendant un ou deux ans de nouvelles normes en matière de construction qui renchérissent le coût du logement. Pour limiter les recours contre les permis de construire, il est envisagé d'interdire les recours déposés par des particuliers qui n'habitent pas sur place, d'accélérer les jugements dans ces affaires… «C'est un sujet car la construction de plus de 30 000 logements est bloquée pour ces raisons», s'insurge Didier Ridoret. Concernant les normes, l'introduction de la THPE (très haute performance énergétique) - exigée bientôt pour décrocher un PTZ - pourrait être retardée.

Rénovation énergétique

Autre piste: obliger les assureurs à investir dans la construction de logements sous peine de réduire les avantages fiscaux accordés aux souscripteurs de contrats d'assurance-vie. L'Élysée va avancer sur ce sujet. Reste à savoir si M. Hollande dévoilera le dispositif dès aujourd'hui. Mais ce mécanisme ne permettra pas de construire plus de 20.000-25.000 logements. En revanche, la revalorisation du PTZ + réservé aux primo-accédants n'est pas à l'ordre du jour, car la gauche estime que ces aides à la pierre entretiennent la hausse des prix.

Enfin, M. Hollande va réaffirmer sa volonté d'améliorer la performance énergétique de 500.000 logements par an. Pour y arriver, la TVA sur les travaux de rénovation énergétique sera-t-elle abaissée à 5 %? Les professionnels en doutent. En fait, les dispositifs existants (éco-prêt à taux zéro et crédit d'impôt développement durable) vont être reformatés. «Mais à budget constant», affirme un député. Et un nouveau prêt à taux faible pourrait voir le jour, réservé aux ménages à faibles revenus qui veulent mieux isoler leur logement.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • supersum le jeudi 21 mar 2013 à 17:22

    Tant que les taxes sur la plus values et l'encadrement des loyers existeront il n'y aura plus d'investissement locatif et c'est des millier de chomeurs, ça a déjà commencé

  • laeti453 le jeudi 21 mar 2013 à 16:40

    pas confiance.

  • jyth01 le jeudi 21 mar 2013 à 13:21

    Pipeau habituel socialiste (pléonasme) la seule solution se résume ainsi: forte baisse du nombre de fonctionnaires+ forte baisse immédiate des impôts, taxes et cotisations

  • sbedier le jeudi 21 mar 2013 à 13:03

    Avec les prix actuels il faut être fou de s endetter pendant 15 ou 20 à pour se rendre compte que rembourser un bien qui va perdre en valeur dans le temps avec la politique déflationniste des salaires qui se met en place par l Allemagne et donc par l Europe .... Et être pris à la gorge par un endettement est pire que tout... Il faut acheter cash sinon location ... Évidemment certains anciens vont vous parler de leurs achats d il y a 20 ou 30 ...gagnant avec l inflation mais Merkel a dit stop !

  • lorant21 le jeudi 21 mar 2013 à 12:52

    le seul plan qui vaille, c'est 1) de libérer des terrains, pas si facile mais l'état (+ adm) en a partout 2) alléger les normes (handicapés par exe: 100% des apparts aux normes!!) 3) d'arrêter de favoriser les locataires (impossible à faire partir si ils ne payent pas le loyer)..

  • slivo le jeudi 21 mar 2013 à 12:25

    Normal de booster la construction pour des personnes qui vont droit dans le mur !

  • Phillrug le jeudi 21 mar 2013 à 11:56

    On voit bien là qu'il s'agit d'un maigre rafistolage pour tenter de sauver le soldat Duflot (qui espérons-le coulera vite). Avec des menaces en plus : obliger les assureurs à investir dans l'immobilier sous peine de taxer les souscripteurs d'assurance-vie!!! Si on ne peut même plus choisir ses supports...

  • M9943828 le jeudi 21 mar 2013 à 11:28

    Avec la suppression des frais de notaire réduits sur le neuf, c'est sûr ça va aider....Et ça sort de l'ENA ???

  • dotcom1 le jeudi 21 mar 2013 à 11:16

    Bonne idée, comme ca ils pouront inventer une taxe sur les mises en chantier dans 6 mois.

  • mfouche2 le jeudi 21 mar 2013 à 11:10

    Ah , parce qu'il a des plans le tout mou ? c'est nouveau ça !