Le plan de sauvetage de la BCE déchire l'Allemagne

le
0
Le plan Draghi pour sauver la zone euro est vécu outre-Rhin comme la fin du règne de la Bundesbank.

Angela Merkel a beau soutenir du bout des lèvres le plan anticrise du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, l'Allemagne peine à digérer la potion amère. La quasi-totalité des médias allemands jugent que le programme de rachat de dettes des pays en difficulté est une défaite de la Bundesbank signant la fin de l'orthodoxie monétaire allemande dans la zone euro. Cela ne manquera pas d'alimenter le sentiment grandissant d'eurotiédeur outre-Rhin.

«Les Allemands ne croient pas tous en Dieu, mais tous croient en la Bundesbank!» plaisantait Jacques Delors. Or le plan Draghi est largement présenté comme un cinglant revers pour la banque centrale allemande. Évoquant un «jeudi noir», le quotidien de centre droit Die Weltva jusqu'à déplorer que «les marchés financiers célèbrent la mort de la Bundesbank». Tandis que le quotidien populaire Bild dénonce le «chèque en blanc pour les États surendettés». 50 % des Allemands sont hostiles aux rach

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant