Le plan de la SNCF face à la crise et aux low-costs

le
0
Le PDG Guillaume Pepy entend combiner rigueur financière et excellence du service rendu aux voyageurs.

Réconciliée avec des clients satisfaits, plus internationale, moins endettée, portée par des employés motivés par le projet d'entreprise... Voici la SNCF que Guillaume Pepy, son président, souhaite façonner d'ici à sept ans. Des travaux d'Hercule qui expliquent peut-être que son nouveau plan stratégique vise 2020 bien que son propre mandat expire dans quatre ans et demi.

Cette vision optimiste, présentée la semaine dernière aux journalistes par l'ensemble des dirigeants du groupe, cadre pourtant mal avec l'environnement économique de ce qui sera bientôt la branche SNCF Mobilités du futur groupe SNCF si la réforme ferroviaire portée par le gouvernement est adoptée l'an prochain par le Parlement.

En 2013, la croissance du groupe SNCF devrait en effet être nulle. La branche Voyages, qui représente 20 % du chiffre d'affaires et ­comprend l'activi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant