Le plan d'Obama pour l'emploi convainc

le
0
Les économistes sont presque tous unanimes: le plan pour l'emploi du président américain présenté jeudi soir aura un effet positif sur la croissance en 2012. Mais ils craignent que les divisions entre républicains et démocrates ne réduisent les mesures au minimum.

Barack Obama tente d'inverser la tendance. Alors que les craintes sur la santé de l'économie américaine augmentent, le président américain a surpris avec un plan pour relancer l'emploi de 447 milliards de dollars (322 milliards d'euros), soit plus de 100 milliards de plus qu'attendu. Depuis le début de l'année, l'économie américaine ne crée pas suffisamment de postes pour faire baisser significativement le chômage, toujours désespérément au-dessus des 9%.

Peu d'économistes ont critiqué l'annonce. Seul, l'investisseur suisse Marc Faber, connu pour son pessimisme, s'est emporté sur la chaîne CNBC: «Ce plan annonce un nouvel échec des politiques keynésiennes de relance et des interventions publiques dépravées», s'emporte sur la chaîne CNBC. «Et ce, alors que l'heure est à la réduction des déficits publics... Non, décidément ce plan est une vaste blague!» Une voix isolée: mêlant baisses de charges patronales et dépenses budgétaires ciblées, le plan sem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant