Le plan d'épargne retraite collectif (PERCO)

le , mis à jour le
2

Le plan d'épargne retraite collectif est aussi appelé Perco. Il s'agit d'une solution de retraite par capitalisation, ouverte aux salariés. Si votre entreprise vous en propose un, c'est une offre à laquelle réfléchir avec soin.

Retraite : plan d'épargne collectif
Retraite : plan d'épargne collectif

Le plan d'épargne retraite collectif, comment ça marche ?

Le salarié qui souhaite bénéficier du Perco peut y effectuer des versements à partir de différentes sources de revenus, issues de son travail : salaire (dans la limite de 25% de la rémunération annuelle), participation au résultat, compte épargne temps, etc. À ces versements peut s'ajouter un abondement de l'entreprise, pouvant aller jusqu'à 300%, dans la limite de 6 000 € par an. Vous choisissez les supports de valeurs mobilières sur lesquels vous versez, sur au moins trois profils proposés par votre entreprise.
La caractéristique du Perco, c'est que les fonds sont bloqués jusqu'à votre retraite. À ce moment-là, vous obtenez généralement une sortie en rente viagère. La sortie en capital est possible si le contrat le prévoit. La loi a en outre assoupli le dispositif en prévoyant des motifs de déblocage anticipé : décès, invalidité, surendettement, acquisition de la résidence principale, fin de droits aux allocations chômage.
Côté fiscalité, le Perco est avantageux à l'entrée comme à la sortie. Ainsi, les abondements sont exclus de l'imposition sur le revenu et la rente n'est taxée qu'à hauteur de 30 ou 40%.

Quelle gestion pour votre plan d'épargne retraite collectif ?

L'avantage principal du Perco, c'est de profiter de l'abondement. Ainsi, en 2010, pour un euro épargné, les entreprises avaient versé en moyenne 81 centimes. L'objectif sera donc de profiter au maximum de cet abondement. Inutile toutefois d'aller au-delà sur vos versements, votre épargne étant bloquée jusqu'à votre retraite. Préférez des supports qui vous permettent de récupérer votre mise plus rapidement. Si l'épargne salariale vous enthousiasme, le PEE constitue une option pertinente. En effet, il sera plus intéressant de retirer sur un PEE que sur un Perco pour financer votre résidence principale par exemple, parce que les supports sont prévus pour une gestion sur le long terme. Vous pourriez donc être déçu du rendement avec une sortie anticipée.

Trucs et astuces

Si vous quittez l'entreprise, vous pouvez conserver votre Perco, à condition que votre nouvel employeur n'en propose pas un. Dans ce cas, sachez toutefois que vous ne bénéficierez plus de l'abondement et que les frais de gestion seront mis à votre charge.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le lundi 3 aout 2015 à 19:09

    C'est clair ,la règle est de ne jamais laisser quelqu'un gérer pour toi .on voit ce que ça donne vec le gouvernement .

  • faites_c le lundi 3 aout 2015 à 17:56

    Comme tout les outils gérant la sortie en rente viagère, le PERCO est un attrape couillons. En effet, vous n'avez pas la certitude récupérer la totalité de votre épargne qui est aliénée par les banques et assureurs. Idem pour les assurances type Article 83. Je suis titulaire d'une telle assurance avec un capital approchant les 100 k€. On m'annonce que j'aurais le droit généreusement à une rente de 150 € à mon départ en retraite (devinez qui s'en met plein les fouilles si je décède avant 120 an!)