Le plan d'austérité dépendra des prévisions de croissance

le
0
La présidente du Medef, Laurence Parisot, a estimé lundi qu'il serait «très difficile» d'atteindre l'objectif de 2% cette année.

Ce sera une présentation du budget avant l'heure. Mercredi, le premier ministre exposera les grandes lignes du projet de loi de finances de l'année prochaine. François Fillon détaillera les mesures d'économies à mettre en place pour respecter ce qui constitue son objectif «intangible»: ramener le déficit public de 5,7% du PIB en 2011 à 4,6% en 2012. «Il présentera une alchimie entre les promesses, les nécessités et la campagne présidentielle», résume un familier du pouvoir.

Le premier ministre doit surtout tenir compte de ce qui semble désormais inévitable: la croissance 2012 sera moins élevée que ce que prévoyait jusqu'alors le gouvernement (2,25%), ce qui rend les efforts à faire d'autant plus importants. Qu'il révise cette prévision mercredi ou dans quelques semaines lors de la présentation du projet de loi de finances, le gouvernement veut dans tous les cas afficher des chiffres «politiquement et économiquement réalistes», dit-on à Bercy. «Il faudra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant