Le plan Ayrault réconcilie à l'UMP

le
2
Jean-François Copé et François Fillon regrettent de concert l'absence de choc de compétitivité et dénoncent la volte-face du gouvernement sur la TVA.

Il est «impossible» pour Jean-François Copé de restaurer la compétitivité de la France sans toucher aux 35 heures. Invité mardi du «Talk Orange-Le Figaro», le secrétaire général de l'UMP s'est dit «très déçu» des mesures annoncées par Jean-Marc Ayrault après la remise du rapport Gallois. Selon lui, il est «faux» d'affirmer que «la quasi-totalité» du rapport a été «repris» comme l'a affirmé le premier ministre. «Que Jean-Marc Ayrault soit un peu modeste, a conseillé Jean-François Copé. Avant, nous étions tous des idiots, et voilà que les génies arrivent? Ce qu'il essaie de vendre aux Français n'est pas un choc de compétitivité. Ce sont des mesures qui visent peut-être, à terme, à alléger un peu les impôts des entreprises, mais le compte n'y est pas puisqu'elles ont subi depuis six mois une augmentation de l'ordre ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.f.44 le mardi 6 nov 2012 à 23:17

    "La critique est aisée mais l'art est difficile". Qu'à fait la droite de Jean-François COPE pendant 10 ans sinon doubler la dette? Comment être crédible quand on a un bilan désastreux.C'est un constat et pourtant je suis inquiet sur la politique de la Gauche.

  • M7361806 le mardi 6 nov 2012 à 21:07

    C'est la grosse rigolade à l'UMP ,ce FH renie ses engagements pour chausser les bottes des SARKO