Le plaidoyer de Fillon pour sauvegarder l'euro

le
0
Le premier ministre s'est voulu rassurant sur la solidité des banques françaises, lundi , à l'occasion d'un colloque sur la croissance de demain.

Rassurer sans relâche sur la solidité des banques françaises d'un côté et assurer coûte que coûte la stabilité de la zone euro: François Fillon et François Baroin campent inlassablement sur cette ligne de défense. «Quels que soient le scénario grec et les provisions à passer, les banques françaises ont les moyens d'y faire face», a déclaré lundi le ministre de l'Économie et des Finances à l'occasion d'un colloque sur «la croissance de demain» organisé par le Conseil d'analyse stratégique. Pour appuyer ses convictions, François Baroin brandit les analyses du gouverneur de la Banque de France selon lesquelles les banques de la zone euro posséderaient un matelas d'actif mobilisable de 5000 milliards d'euros.

Ces propos semblent exclure l'existence d'un «plan B», selon l'expression que ce dernier avait employée vendredi à Marseille à l'issue de la réunion des grands argentiers du G7. À Bercy, pourtant, on suit la situation de très près. «On ne peut

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant