Le plafond du quotient familial sera abaissé

le
0
Le gouvernement a finalement renoncé à moduler les allocations familiales. 275.000 nouvelles solutions d'accueil pour les tout-petits devraient être créées d'ici la fin du quinquennat de François Hollande. » La branche famille de la Sécu est en réalité structurellement bénéficiaire

Le gouvernement a finalement renoncé à moduler les allocations familiales en fonction du revenu, comme il l'avait un temps envisagé. C'est la solution d'un abaissement du plafond du quotient familial, cette niche fiscale qui permet aux ménages comptant un ou plusieurs enfants de réduire leur impôt sur le revenu, qui in fine a été privilégiée. Le quotient familial passera ainsi de 2000 euros à 1500 euros par demi-part fiscale. Cette mesure devrait augmenter les impôts de 1,1 million de foyer, soit 10% des ménages avec enfant(s) à charge, pour un gain d'environ 900.000 euros. Cette option, qui présente l'avantage de répartir l'effort sur un plus grand nombre de foyers - les ménage...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant