Le plafond du livret A relevé à 19.125 euros ce lundi

le
5
Un deuxième relèvement, du même taux, est attendu pour la fin de l'année.

Le plafond du livret A est porté à 19.125 euros, contre 15.300 euros jusqu'à présent. Promesse de campagne de François Hollande, le doublement du plafond du livret A, pour financer le logement social, sera mis en place «progressivement». Un premier relèvement, de 25%, entre en vigueur ce lundi et une deuxième hausse de 25% sera appliquée avant la fin de l'année. Le plafond du livret développement durable (LDD), qui finance les PME et les entreprises innovantes, est quant à lui doublé dès ce lundi, à 12.000 euros contre 6000 euros jusqu'à présent. Le gouvernement souhaite s'appuyer sur les liquidités rendues disponibles par ces relèvements du plafond du livret A pour construire 150.000 logements en 2013 contre 110.000 en 2011.

Malgré le manque à gagner attendu pour les caisses de l'Etat - ces deux livrets sont complètement défiscalisés -, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a écarté l'idée d'assujettir l'épargne réglementée à de nouveaux prélèvements. Une telle option était soutenue par le rapport Duquesne, remis au gouvernement le 20 septembre dernier. Le rapport suggère par ailleurs de relever à nouveau le plafond du livret de 25% début 2015 et du même taux début 2016, pour parvenir graduellement au doublement promis. L'ancien conseiller économique de Lionel Jospin proposait aussi de réformer la rémunération du livret A, en l'indexant partiellement sur l'inflation. Alors qu'il est actuellement rémunéré 2,25%, son rendement serait aujourd'hui moindre si cette nouvelle formule était déjà en vigueur.

La collecte du livret A bénéficie depuis plusieurs mois d'une conjoncture favorable, et se situe proche de son record de 2008. L'assurance-vie, en revanche, souffre. Outre des rendements en baisse constante, elle pâtit déjà de la volonté du gouvernement de doubler le plafond du livret A. Selon l'association française d'assurance, la décollecte a atteint 15,3 milliards d'euros sur les treize derniers mois. Le rapport Duquesne évalue entre 30 à 55 milliards d'euros les sommes supplémentaires qui devraient être déposées sur le livret A et le LDD d'ici deux ans. Un tiers d'entre elles pourrait provenir de l'assurance-vie. Dans une interview au Figaro, Jean-Paul Chifflet, directeur général du Crédit agricole et président de la Fédération bancaire française (FBF), jugeait que cette évolution ne manquera pas d'avoir un effet sur le financement de l'économie, «qui a besoin d'investissements sur le long terme», comme l'assurance-vie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ross007 le lundi 1 oct 2012 à 17:20

    Je ne comprends pas bien l'intérêt de cette mesure. Mes supposés 6000 euros placés correctement en bourse me rapporteraient certainement plus, net d'impots que les 135 euros du livret A.

  • raph73 le lundi 1 oct 2012 à 12:35

    ²²xela78, il y a + de riches que tu ne le crois

  • raph73 le lundi 1 oct 2012 à 12:35

    ca va nous sauver notre economie ça ???

  • xela78 le lundi 1 oct 2012 à 12:18

    Il est ou l'interet pour ceux qui n'ont pas de quoi épargner??? c'est une mesure pour ceux qui finissent aisément leur fin de mois.Peu de gens peuvent économiser 19000 EUROS. Elle est belle la gauche .

  • crcri87 le lundi 1 oct 2012 à 11:39

    Et le Livret "A" des Associations il en est où ? Mrs Moscovici et Cahuzac faites-vous la sourde oreille ?