Le piratage de données se perfectionne

le
0
L'imagination des délinquants pour récupérer les données bancaires de leurs proies est sans limites. Inventaire non exhaustif des techniques employées.
o Skimming

Il consiste à ajouter un dispositif physique sur le distributeur de billets pour enregistrer les données contenues sur la bande magnétique de la carte bancaire. Ce dispositif est couplé à un «matériel discret», explique la PJ, qui sert à la capture du code confidentiel. Il peut s'agir d'un faux clavier ou d'une microcaméra pointée sur le vrai clavier.

o Phishing

Il vise à recueillir les informations convoitées via l'envoi massif de courriels ou «pourriels» censés provenir d'un organisme de confiance (banques, EDF, ...). Et les victimes tombent dans le piège en fournissant elles-mêmes les données (numéro de carte bancaire, de carte d'identité, RIB, adresse...).

o Pharming

Plus évoluée, cette technique visant à détourner des connexions es...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant