Le pipeline Keystone s'invite dans la campagne américaine

le
0
Le président Obama a rejeté temporairement le projet de construction du pipeline controversé qui aurait acheminé du pétrole sur 2700 kilomètres entre le Canada et le golfe du Mexique. Les candidats républicains le critiquent unanimement.

Nouvelle pomme de discorde entre Obama et les républicains, l'oléoduc Keystone XL risque d'empoisonner la campagne électorale jusqu'en novembre, sur fond de débats autour du chômage. Le président a rejeté (temporairement) le projet de construction du pipeline controversé qui aurait acheminé du pétrole sur 2700 kilomètres entre le Canada et le golfe du Mexique, du nord au sud des États-Unis.

Les républicains ont aussitôt accusé Obama de sacrifier des milliers d'emplois (20000 selon le groupe Transcanada, à peine 5000 selon une étude de l'université Cornell) pour des raisons politiques. Les écologistes avaient menacé le président de lui retirer leur soutien (et leur financement pour sa réélection) s'il donnait son feu vert au projet.

Le candidat à l'investiture républicaine, Mitt Romney, a dénoncé une décision «aussi choquante que révélatrice», selon lui, de «son manque de sérieux en matière de lutte contre le chômage, pour restaurer la croissance et gar

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant