Le Pimco Total Return Fund à la traîne en 2014 selon Morningstar

le
0

NEW YORK, 31 décembre (Reuters) - La performance du Pimco Total Return Fund, le plus important fonds obligataire du monde, a été inférieure à celle de la plupart de ses rivaux en 2014, une année marquée par le départ de ses deux principaux dirigeants, montrent des chiffres encore provisoires de Morningstar mercredi. Mardi soir, le fonds affichait 4,36% de hausse depuis le 1er janvier, une progression inférieure à celle de 77% de ses concurrents, selon le décompte de Morningstar. Ce gain marque toutefois un rebond après la baisse subie en 2013 par le fonds, la première sur un an depuis 1999. Le bilan décevant de 2014 s'explique entre autres par le fait que le fonds a réduit son exposition en risque cette année, explique Todd Rosenbluth, directeur de la recherche sur les fonds mutuels chez S&P Capital IQ. "Malheureusement, avec la baisse des taux d'intérêt, prendre moins de risque les a pénalisés par rapport à leurs concurrents", a-t-il ajouté. Le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans US10YT=RR est tombé de 3,006% fin 2013 à moins de 2,18% ces derniers jours. Outre la baisse des taux d'intérêt, Pimco a dû faire face en janvier au départ de son économiste en chef, Mohamed El-Erian, et en septembre à celui de Bill Gross, son directeur des investissements. ID:nL6N0RR2UA La démission de ce dernier a provoqué d'importantes sorties de capitaux du fonds. Le Pimco Total Return Fund gérait toutefois encore 162,8 milliards de dollars fin novembre selon le site internet de Pimco. (Luciana Lopez et Sam Forgione, Marc Angrand pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant