Le pilote jordanien otage de l'Etat islamique a été tué

le
0

(Ajoute réactions, détails) LE CAIRE/AMMAN, 3 février (Reuters) - Le groupe Etat islamique (EI) a diffusé mardi une vidéo revendiquant l'exécution d'un pilote de l'armée de l'air jordanienne capturé par les djihadistes en décembre dernier. La Jordanie a confirmé la mort de Mouath al Kassaesbeh et la télévision nationale jordanienne a déclaré qu'il avait été tué il y a un mois, le 3 janvier. La vidéo mise en ligne par l'EI montre un homme ressemblant au pilote en train de brûler vif, enfermé dans une cage. L'authenticité du document n'a pas été encore confirmée. Le roi Abdallah de Jordanie, qui est commandant suprême des forces armées, a écourté une visite aux Etats-Unis en raison "du martyre de ce héros pilote". Dans une déclaration lue à la télévision par son porte-parole, le colonel Mamdouh al Ameri, l'armée jordanienne a promis aux militants de l'Etat islamique une "vengeance aussi puissante que la catastrophe qui s'est abattue sur la Jordanie". Le sort de Mouath al Kassaesbeh, membre d'une tribu très puissante en Jordanie, a fortement ému l'opinion dans le royaume et provoqué de rares rassemblements contre le roi Abdallah pour protester contre la gestion de cette crise par le gouvernement. Le pilote avait été capturé par les islamistes en décembre, lorsque son appareil, en mission de bombardement des positions de l'EI, avait été abattu au-dessus de la Syrie. Le président Barack Obama a déclaré que si la vidéo était avérée, elle serait une preuve de plus de la cruauté et de la barbarie du groupe Etat islamique. Cela ne ferait que renforcer la détermination de la coalition internationale à l'anéantir, a-t-il dit. Le chef des forces armées jordaniennes a averti la famille du pilote de la mort de celui-ci. Dans la vidéo, l'homme qui brûle porte des vêtements orange, analogues à ceux qu'avaient d'autres captifs que le groupe EI a exécutés. Récemment, les djihadistes ont annoncé l'exécution de deux captifs japonais. Ils avaient diffusé l'an dernier des vidéos montrant la décapitation de plusieurs otages occidentaux. Le pilote est interrogé, décrivant la mission qu'il devait accomplir avant l'accident de son avion. La vidéo montre ensuite des images du résultat de frappes aériennes, avec des gens qui tentent de sortir des civils des décombres. Un homme ressemblant à Kassaesbeh apparaît dans une cage, ses vêtements sont humides, sans doute aspergés d'un liquide inflammable. L'un de ses bourreaux cagoulés allume à l'aide d'une torche une coulée de liquide qui mène à la cage. On voit ensuite l'homme brûler vif en s'agenouillant sur le sol. Des combattants versent alors des débris sur la cage qu'un bulldozer aplatit, le corps de la victime toujours à l'intérieur. Le paysage alentour ressemble au paysage désertique de précédentes vidéos de propagande de l'EI. Amman réclamait que Kassaesbeh soit libéré en échange d'une Irakienne emprisonnée en Jordanie, Sadjida al Richaoui, que l'Etat islamique a d'abord cherché à échanger avec le journaliste japonais Kenji Goto. Le groupe djihadiste a diffusé samedi une vidéo montrant l'exécution de Kenji Goto. Sadjida al Richaoui est emprisonnée en Jordanie pour son rôle dans un attentat suicide qui a fait 60 morts à Amman en 2005. (Suleiman al-Khalidi à Amman, avec Oliver Holmes à Beyrouth et Omar Fahmy au Caire; Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant