Le PIB suisse meilleur que prévu au T4, avant la hausse du franc

le
0

ZURICH, 3 mars (Reuters) - La croissance économique a légèrement ralenti en Suisse au quatrième trimestre 2014, avant l'abandon du cours plancher du franc face à l'euro, mais elle a tout de même été supérieure aux attentes des économistes en raison de la contribution apportée par les dépenses publiques et la consommation des ménages. Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a progressé de 0,6% au cours des trois derniers mois de 2014 après 0,7%, chiffre révisé, au troisième trimestre, a annoncé mardi le Secrétariat d'Etat à l'Economie. Les économistes interrogés par Reuters prédisaient en moyenne une hausse de 0,3%. Cette progression est due "à l'influence positive exercée par les dépenses de consommation des ménages et le secteur public, ainsi que par la balance commerciale des biens", souligne le Secrétariat d'Etat à l'Economie dans un communiqué. Certains économistes prédisent que la Suisse, dont l'économie est tournée vers les exportations, plongera en récession après la décision inattendue de la Banque nationale suisse (BNS) le 15 janvier d'abandonner le cours plancher de 1,20 franc pour un euro, ce qui a provoqué une envolée de sa devise. (Joshua Franklin; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant