Le pianiste Philippe Cassard, le photographe Jean-Luc Chapin et l’Espagne au sommaire de 1855 Magazine

le
0

Le magazine des amateurs de grands vins

Paris, mercredi 20 septembre 2011 — Communiqué de presse.

1855 annonce la sortie du nouveau numéro de 1855 Magazine, où sont à l’honneur le pianiste Philippe Cassard, le photographe Jean-Luc Chapin, et l’Espagne, avec un dossier spécial consacré à ce vignoble en plein renouveau.

Philippe Cassard, pianiste

A treize ans, au Conservatoire, Philippe Cassard approfondit le piano et découvre le bordeaux. Depuis, il joue dans le monde entier, écrit des livres et produit des émissions sur France Musique. Au cœur de son répertoire, il y a Debussy, Schubert et les bourgognes blancs de son enfance.

Il confie à 1855 Magazine sa vision et son expérience personnelles du monde du vin : « Les larmes dans le verre d’un vin très alcoolique donnent l’idée d’un adieu mais aussi d’une trace qui perdure. Cette image me vient souvent quand arrive dans un morceau de musique ce moment du départ : il y a des Nocturnes de Fauré qui n’en finissent plus de finir ».

Jean-Luc Chapin, photographe

« Les ceps de Jean-Luc Chapin semblent sortir d’un rêve » déclare Emeric Sauty de Chalon, Président. « Son œil a su trouver les angles et capter les instants où le bois mort s’anime d’une vie fantastique. Ses images nous révèlent un bestiaire enchanté. Ce ne sont plus des ceps mais une gargouille, des escrimeurs, un bélier, des danseurs. Le regard du photographe révèle ici le merveilleux de la nature, comme Tolkien faisait vivre les arbres des vieilles forêts de la Terre du Milieu».

Jean-Luc Chapin (50 ans) est photographe et membre depuis 1993 de l’Agence VU’. Son œuvre est parcourue par un double parti pris : celui de la littérature et celui du merveilleux et du sauvage dans la nature. En Haute-Normandie, il a rencontré l’un de ses hôtes les plus illustres : Victor Hugo (« Retours à Hugo » de Jean- Luc Chapin, Editions Confluences 2005). Paysages, vignes, raisins, chais, bouteilles, architecture. Il a longtemps arpenté le Bordelais, la région où il vit, s’est arrêté dans les vignes et sur les terres de Montesquieu, Montaigne et Mauriac. Il a réalisé les images exclusives des livres « Les mythes de Bordeaux » et « L’art français du vin », aux éditions 1855. Pour lui, « Le vin, comme le paysage, est une vue de l’esprit ».

Un dossier spécial « Le succès des vins espagnols »

« Naguère considéré comme un produit ordinaire, le vin espagnol est aujourd’hui en train de séduire toute la planète. Grâce à la variété des cépages, la diversité des terroirs et le renouveau du vignoble, les viticulteurs espagnols créent des vins dans l’air du temps » raconte Gérard Pangon, rédacteur en chef.

1855 Magazine est un bimensuel tiré à 50.000 exemplaires et adressé aux clients de 1855.

En 1855, Napoléon III faisait classer les plus grands vins de Bordeaux. Aujourd’hui, 1855 propose aux amateurs le plus grand choix de vins au monde, avec plus de 25 000 références de vins. L’objectif de 1855 est de bâtir la première marque mondiale de luxe dans la vente de grands vins.

Contact Presse

Lucie Delaruelle

Responsable Communication, 1855

Tél. : +33 (0) 1 42 61 06 55 - Email : ldelaruelle@1855.com

Plus d’informations sur : http://www.1855.com/media/

1855 est une société cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris. Code ISIN FR0004168243 - Code MNEMO : AL185

   

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant