Le pétrole termine en nette baisse à New York

le
0

NEW YORK, 12 novembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont poursuivi leur mouvement de baisse jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, avec le Brent qui a testé les 44 dollars en fin de séance pour la première fois depuis deux mois et demi, dans la crainte d'un déséquilibre durable entre l'offre et la demande. Le contrat décembre sur le Brent LCOc1 de mer du Nord a fini en baisse de 1,75 dollar, soit 3,82%, à 44,06 dollars le baril, non loin de son plus bas du jour de 44,01 dollar, un niveau qu'il n'avait plus visité depuis le 27 août. Le Brent, référence du marché mondial, avait déjà chuté de 3,4% mercredi. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 a perdu de son côté 1,18 dollar (2,75%) à 41,75 dollars le baril. Selon les données du département américain de l'Energie, les stocks de pétrole brut ont augmenté de 4,2 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, quatre fois plus que ce qu'attendaient les analystes. L'Opep, dans un rapport, a de son côté estimé que son pétrole pourrait entraîner un excédent d'offre de 560.000 barils par jour d'ici 2016 si sa production se maintient au rythme de celle d'octobre, à 31,38 millions de bpj. ID:nL8N1375VV ID:nL8N1373TI Reuters a par ailleurs établi, sur la foi de données maritimes, que des tankers avec près de 20 millions de bpj de pétrole irakien auront fait route vers les Etats-Unis en novembre, soit 40% de plus que la quantité d'octobre. Les importations américaines de brut irakien n'avaient plus été aussi élevées depuis la mi-2012. (Barani Krishnan, édité par Véronique Tison)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant