Le pétrole termine en baisse de près de 2% à New York

le
0
    NEW YORK, 28 juillet (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
fini en baisse de près de 2% jeudi à New York, dans un marché 
toujours préoccupé par le déséquilibre entre l'offre et la 
demande. 
    Les derniers chiffres des stocks au terminal de Cushing, 
dans l'Oklahoma, font craindre une reprise des pompages aux 
Etats-Unis en inéquation avec l'état du marché, selon des 
traders. 
    Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a cédé 78 cents, soit 1,86%, à 41,14 
dollars le baril après avoir reculé en séance jusqu'à 41,04 
dollars, son plus bas niveau depuis le 20 avril. 
    Le WTI a perdu 20% depuis son plus haut de 2016 à 51,67 
dollars atteint le 9 juin dernier. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  cédait 76 
cents (1,75%) à 42,71 dollars après un creux de 42,56, son plus 
bas niveau depuis le 19 avril. 
    Les cours du brut restent en hausse d'environ 60% par 
rapport à leurs plus bas de 12 ans touchés au premier trimestre 
autour de 26-27 dollars, mais le franchissement du seuil des 50 
dollars en mai a signé la fin du rally. 
    "Notre objectif maintenant c'est 38 dollars pour le WTI", 
dit Matthew Tuttle, fondateur de Tuttle Tactical Management à 
Riverside dans le Connecticut. "On pense que le reflux des cours 
n'est pas fini car le rebond jusqu'à 50 dollars était justifié 
du point de vue des fondamentaux mais a favorisé une 
augmentation de l'offre."   
 
 (Barani Krishnan, Véronique Tison pour la version française) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant