Le pétrole termine en baisse de plus de 1% à New York

le
0
    NEW YORK, 3 juin (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en baisse de plus de 1% vendredi sur le marché 
new-yorkais Nymex, le repli s'étant accentué après des données 
du groupe de services pétroliers Baker Hughes montrant que le 
nombre de puits forés aux Etats-Unis a augmenté sur la semaine 
au 3 juin. 
    Le contrat juillet sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 55 cents, soit 1,12%, à 48,62 
dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent 
 LCOc1  cédait 31 cents (-0,62%) à 49,73 dollars. 
    Avec ce nouveau repli, le WTI accuse une baisse de 1,4% sur 
l'ensemble de la semaine, sa première après trois hausses 
hebdomdaires de suite. Le Brent gagne 0,8% sur l'ensemble de la 
semaine et enchaîne une quatre progression hebdomadaire de 
suite. 
    Le nombre de puits pétroliers forés aux Etats-Unis a 
augmenté de neuf sur la semaine écoulée. Il ne s'agit que de la 
deuxième hausse de ce décompte depuis le début de l'année. 
    Mais il suggère, avec un cours du brut flirtant avec les 50 
dollars après son creux, de 27 dollars pour le Brent, de plus de 
12 ans touché en début d'année, que les producteurs américains 
sont à nouveau prêts à ouvrir les vannes de la production. 
    "La hausse du nombre de puits forés, dans un contexte de 
remontée vers les 50 dollars le baril, est un indicateur de 
l'élasticité de la production américaine (...)", a noté Michael 
Tran, directeur de la stratégie dans le domaine de l'énergie 
chez RBC Capital Markets. 
    En cours de séance, les cours du brut avaient déjà plongé 
dans le rouge après l'annonce de créations d'emplois aux 
Etats-Unis nettement inférieures aux attentes, une statistique 
qui a suscité des inquiétudes au sujet de l'état de la santé de 
la première économie mondiale, une des principales 
consommatrices d'or noir.  ID:nL8N18V33J  
    Mais l'affaiblissement du dollar provoqué par cette donnée 
macro-économique - elle semble reculer le moment où la Réserve 
fédérale va à nouveau relever ses taux - a longtemps limité les 
pertes du cours du brut. 
    Le dollar est la monnaie de transaction du pétrole, et de 
nombre d'autres matières premières. L'affaiblissement du billet 
vert rend ces matières moins chères pour des acheteurs utilisant 
d'autres devises. 
    La publication de la statistique hebdomadaire de Baker 
Hughes a précipité le recul des cours du pétrole en fin de 
séance. 
 
 (Devika Krishna Kumar, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant