Le pétrole termine en baisse de 1,5% à New York

le
0
    NEW YORK, 3 novembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
enchaîné jeudi une cinquième séance de baisse consécutive sur le 
marché new-yorkais Nymex, affectés par le gonflement des stocks 
aux Etats-Unis et des doutes croissants sur des mesures 
concrètes de l'Opep pour réduire sa production. 
    Après l'annonce, mercredi, d'une hausse record de 14 
millions de barils des stocks aux Etats-Unis, le cabinet 
d'études Genscape a fait état d'une augmentation de 1,2 million 
de barils des stocks au terminal de Cushing, dans l'Oklahoma. 
    A l'approche de la réunion ministérielle de l'Opep du 30 
novembre à Vienne, les investisseurs sont en outre de plus en 
plus sceptiques sur la capacité du cartel à s'entendre sur des 
baisses de production et à les appliquer, au vu notamment de la 
résistance de l'Iran et de l'Irak. 
    La perspective d'un accord sur une baisse concertée de 
l'offre avait fait grimper le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI) jusque vers les 52 dollars avant sa glissade 
des deux dernières semaines qui l'a ramené sous les 45 dollars. 
    Le contrat décembre sur le WTI  CLc1  a perdu jeudi 68 
cents, soit 1,50%, à 44,66 dollars le baril, après un plus bas 
du jour à 44,37.  
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  cédait 
46,38 cents (1,02%) à 46,38 dollars, après être descendu jusqu'à 
45,99.  
 
 (Ethan Lou, Véronique Tison pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant