Le pétrole repart de l'avant, le pire a été évité concernant la hausse des stocks hebdomadaires

le
0

(AOF) - Les opérateurs du marché du pétrole sont tellement sous pression depuis plusieurs mois qu'ils se raccrochent à la moindre nouvelle qui pourrait soutenir les cours. Ainsi, en dépit de la hausse bien supérieure aux attentes des stocks hebdomadaires américains - ils ont progressé de 8,4 millions de barils contre un consensus Platts de 3,3 millions - le cours du baril de Brent progresse vers 167h10 de près de 3% à 31,97 dollars alors que celui de WTI regagne 2,06% à 31,24 dollars.

En fait, les investisseurs anticipaient le pire après l'annonce faite mardi par l'Institut américain du pétrole d'une hausse des stocks de plus de 11 millions de barils. Les opérateurs ont aussi retenu que les stocks de Cushing, l'un des principaux lieux de stockage du brut américain, ont baissé de 771 000 barils la semaine dernière alors que les analystes prévoyaient un recul de 200 000.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant