Le pétrole repart à la baisse, les doutes persistent sur l'Opep

le
0
    NEW YORK, 4 février (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en recul jeudi une nouvelle séance volatile sur le 
marché new-yorkais Nymex, tiraillés une nouvelle fois entre le 
scepticisme sur la possibilité d'un effort coordonné de 
réduction de la production mondiale et l'impact de la baisse du 
dollar.  
    Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 56 cents, soit 1,73%, à 31,72 
dollars le baril. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  cédait 65 
cents (-1,86%) à 34,39 dollars.  
    Le Brent était auparavant monté à plus de 35 dollars, 
amplifiant le bond de 7% de la veille, après des déclarations 
d'un responsable iranien selon lesquelles Téhéran était 
favorable à une réunion des grands pays producteurs en vue de 
réduire la production.  
    Une telle perspective, évoquée quasi-quotidiennement depuis 
plusieurs semaines, suscite toutefois un scepticisme croissant 
auprès des investisseurs faute d'initiative concrète. 
    Le ministre vénézuélien du Pétrole, Eulogio del Pino, 
partisan d'une telle coordination des politiques, doit 
rencontrer dimanche son homologue saoudien,  Ali al Naïmi. Mais 
jusqu'à présent, aucun des pays du Golfe membres de l'Opep ne 
s'est prononcé en faveur d'une réunion au sommet.  
    "Le marché essaie de savoir si une réunion aura lieu ou pas 
et dans le cas où il y a une réunion, si elle aboutira à quelque 
chose", explique Dominick Chirichella, associé d'Energy 
Management Institute.  
     
 
 (Devika Krishna Kumar, avec Catherine Ngai à New York, Henning 
Gloystein à Singapour et Alex Lawler à Londres; Marc Angrand 
pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant