Le pétrole réchauffe les marchés

le
0

(AOF) - En ce début de semaine, les investisseurs ont repris, sans doute provisoirement, goût aux risques. Soutenues par la progression des matières premières, les principales places boursières européennes ont terminé en hausse marquée. Le CAC 40 a gagné 1,79% à 4 298,70 points et l'Euro Stoxx 50 a grimpé de 2,17% à 2 933,25 points. A Wall Street aussi, les investisseurs affichent leur optimisme. Le Dow Jones progresse de 1,26% à l'approche de la mi-séance.

Comme souvent depuis le début de l'année, les indices actions ont réagi à l'évolution des cours du pétrole. Vers 17h45, le prix du baril de Brent affichait un gain de 5% à 34,65 dollars tandis que le baril de WTI américain flambait de plus de 7% à 31,76 dollars. Selon des analystes, l'or noir bénéficie d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie selon lequel le nombre de forages allait enfin baisser significativement aux Etats-Unis en 2016. La production d'huile de schiste en particulier devrait reculer cette année et en début d'année prochaine.

Dans le sillage du pétrole, les métaux de base ont également animé la tendance (+2,2% pour la livre de cuivre sur le Comex de New York) après la décision de la Chine de réduire sa production de charbon pour réduire le surplus d'offre sur le marché mondial. Pour les observateurs, le charbon ne pourrait être qu'une première étape pour Pékin qui pourrait s'attaquer par la suite à ses excès de capacités de production d'autres matières premières, comme le minerai de fer et l'aluminium.

Dans ce contexte, l'annonce du ralentissement de la croissance du secteur privé en Europe n'a pas perturbé les marchés. Au contraire, la publication d'un indice composite des directeurs d'achats (PMI) à 52,7 en février, à son plus bas niveau en 13 mois, a renforcé la spéculation concernant de nouvelles mesures de soutien plus agressives de la part de la BCE dès le mois prochain. Pour preuve, l'euro cédait plus d'1% à 1,1022 dollar vers 17h45.

Au chapitre des valeurs, ArcelorMittal (+7,18%) a signé la plus forte hausse du CAC 40 dans le sillage des métaux de base. Soutenus par le bond du pétrole, Total a gagné 2,74% et Technip 2,17%. Publicis (-0,59%) a été le seul titre du CAC 40 à terminer dans le rouge, pénalisé par sa réputation de valeur cyclique retardée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant