Le pétrole rebondit et finit en hausse à New York

le
0
    25 février (Reuters) - Les cours de pétrole, en nette baisse 
le matin, ont rebondi en fin de séance pour finir en hausse à 
New York jeudi, portés par l'annonce d'une nouvelle rencontre de 
pays producteurs d'ici la mi-mars. 
    Eulogio Del Pino, le ministre vénézuélien du Pétrole, a 
déclaré à la télévision que cette réunion avec l'Arabie 
saoudite, le Qatar et le Russie aurait lieu "à la mi-mars dans 
une ville qui reste à déterminer".   
    Ces quatre pays s'étaient déjà entendus, le 16 mars à Doha, 
sur un gel de leur production à son niveau de janvier à 
condition d'être suivis par d'autres grands exportateurs. 
    "L'annonce du Venezuela a suffisamment excité les esprits 
pour faire remonter le marché, c'est pourtant étonnant puisque 
tout le monde sait que cette réunion aura lieu et qu'elle ne 
servira à rien", commente Hohn Kilduff, un des responsables du 
fonds spéculatif Again Capital, spécialisé dans l'énergie. 
    L'annonce du report d'investissements du producteur 
américain Continental Resources  CLR.N  et de 5.000 nouvelles 
suppressions d'emplois chez le groupe parapétrolier Halliburton 
 HAL.N  a aussi soutenu les cours en allant dans le sens d'une 
réduction de la production aux Etats-Unis. 
    Le contrat avril sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a fini en hausse de 92 cents ou 2,86% 
à 33,07 dollars le baril, deux dollars au-dessus de son plus bas 
du jour. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de mer du Nord 
 LCOc1  regagnait 89 cents (2,59%) à 35,30 dollars, après avoir 
reculé jusqu'à 33,29, enchaînant ainsi une deuxième séance de 
nette progression. 
 
 (Barani Krishnan, Véronique Tison pour la version française) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant