Le pétrole offre un sursaut aux marchés actions

le
0

(AOF) - Le pétrole a été, une nouvelle fois, le principal moteur des marchés actions. En repli en matinée dans le sillage de la chute du brut, les principaux indices européens sont repartis à la hausse en même temps que l'or noir. Le CAC 40 a finalement terminé la séance sur un gain de 1,05% à 4 356,81 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a gagné 1,05% à 3 033,26 points. Même cause, même conséquence à Wall Street où le Dow Jones progresse de 1,55% à la mi-séance, soutenu également par des indicateurs économiques encourageants.

La journée a très mal débuté sur les marchés (-2% pour le CAC 40 dans les premiers échanges) après la rechute des Bourses chinoises (-6% en moyenne), tombées au plus bas depuis 14 mois. Les investisseurs asiatiques ont cédé à la panique en fin de séance face au net repli des cours du brut qui a relancé les craintes concernant la croissance mondiale.

Mais la tendance boursière européenne s'est progressivement améliorée avec l'évolution positive du pétrole. Ainsi, le baril de Brent, qui était retombé cette nuit sous le seuil symbolique des 30 dollars, regagnait vers 17h (heure de Paris), 3,77% à 31,65 dollars.

Cette reprise des cours du pétrole, à mettre au compte d'un espoir de coordination des stratégies entre pays producteurs Opep et non-Opep, a permis aux investisseurs de se focaliser à nouveau sur les fondamentaux.

Or, ces derniers s'améliorent aux Etats-Unis, comme en témoignent les statistiques du jour. Les prix des maisons y ont augmenté plus que prévu en novembre (+5,8% contre un consensus de +5,7%) et surtout, la confiance du consommateur américain s'est nettement améliorée en janvier. L'indice du Conference Board est en effet ressorti à 98,1 après 96,3 en décembre et un consensus de 96,5.

Dernier motif de satisfaction pour les marchés, deux multinationales américaines dont la santé est directement liée aux dépenses des consommateurs (3M et Procter & Gamble) ont dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

A la Bourse de Paris, les valeurs cycliques et liées au pétrole ont logiquement tiré leur épingle du jeu. Technip a gagné 3,85%, Peugeot, 3,40% et Schneider Electric, 3,05%. C'est toutefois Michelin qui termine en tête de l'indice (+4,37%) grâce à l'accélération de ses ventes en décembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant