Le pétrole me le cap sur les 25 dollars

le
0

(AOF) - Le baril de Brent est passé brièvement sous les 28 dollars ce matin, pénalisé par la perspective de l'arrivée de l'Iran sur le marché du pétrole. Le Brent recule vers 10h de 1,59% à 28,48 dollars après avoir atteint un plus bas depuis novembre 2003 à 27,67 dollars. La semaine dernière, la référence européenne du pétrole a chuté de 13,7%. De son côté, le baril de WTI perd 1,02% à 29,12 dollars, accusant une chute de 22% depuis le début de l'année.

Malmenés ces derniers mois par l'excès d'offre, les cours pâtissent depuis vendredi dernier de la fin dans sanctions occidentales contre l'Iran. L'Agence Internationale de l'énergie atomique (AIEA) a en effet confirmé samedi dernier que la République islamique avait bien rempli les engagements pris lors de l'accord signé en juillet avec ses partenaires internationaux, entrainant la levée des sanctions. Dans la foulée de cette annonce, l'Iran a prévenu qu'il envisageait de relever ses exportations de pétrole brut de 500 000 barils par jour.

Face à ce retour de l'Iran sur le marché et alors que l'Arabie Saoudite maintient un niveau de production élevé et que la demande chinoise reste atone, plusieurs analystes ont abaissé leurs prévisions de cours du brut.

Société Générale a ainsi ajusté son estimation du Brent pour le premier semestre à 30 dollars et pour l'année complète à 40 dollars (contre 55 dollars auparavant).

Dans un mail adressé à ses clients dimanche, Nomura a jugé possible que les cours du pétrole passent sous la barre des 25 dollars. Enfin, après Goldman Sachs, Morgan Stanley estime lui aussi qu'un pétrole à 20 dollars constitue désormais une option possible.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant