Le pétrole libyen de nouveau convoité

le
0
Contrôlée par les forces rebelles à l'est, la Libye se dit prête à reprendre les exportations de pétrole. Cependant, la chute du régime de Kadhafi pourrait ouvrir les réserves du pays à de nouveaux acteurs.

Après que les rebelles libyens ont pris d'assaut Tripoli ce lundi, les prix du pétrole ont chuté sur le marché londonien. Cette forte baisse s'explique par le retour prochain sur les marchés du douzième plus gros exportateur mondial. Selon les estimations, la Libye possèderait 44 milliards de barils de pétrole de réserves, loin devant le Nigéria (37,2 milliards de barils) et l'Algérie (12,2).Pendant le conflit, la production du pétrole libyen, qui atteignait près de 1,6 million de barils par jour, a chuté jusqu'à 50.000 barils par jour, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Jusqu'au début de l'année, la Libye était le 17e producteur de pétrole dans le monde et le troisième en Afrique, alors qu'il ne représentait que 2% de la consommation mondiale.

Les analystes du secteur espèrent une reprise progressive de la production, qui devrait atteindre, en 2012, la moitié de son niveau d'avant-guerre et retourner à la normale en 2013. Les rebelles contrôl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant