Le pétrole finit en forte baisse à New York après les stocks US

le
0
    NEW YORK, 2 novembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en baisse de plus de 2,5% mercredi à New York après 
l'annonce d'une augmentation sans précédent des stocks de brut 
aux Etats-Unis, qui a ravivé les craintes d'un engorgement du 
marché mondial.  
    Le contrat décembre sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 1,33 dollar, soit 2,85%, à 
45,34 dollars le baril, et le Brent  LCOc1  a cédé 1,28 dollar 
(-2,66%) à 46,86 dollars, portant à près de 11,5% sa baisse sur 
les deux dernières semaines. 
    Les stocks de brut aux Etats-Unis ont augmenté de 14,4 
millions de barils au cours de la semaine au 28 octobre selon 
les statistiques de l'EIA, l'agence fédérale d'information sur 
l'énergie, alors que les analystes attendaient en moyenne une 
hausse limitée à un million de barils.  
    Ce chiffre est d'autant plus préoccupant pour les 
intervenants que selon une enquête de Reuters publiée lundi, 
l'Opep a encore augmenté sa production en octobre, pour la 
porter à un nouveau record de 33,82 millions de barils par jour 
(bpj).   
    A moins d'un mois de la réunion ministérielle de 
l'Organisation des pays exportateurs, cette enquête montre que 
les grands pays producteurs sont encore loin de limiter leurs 
pompages pour soutenir les cours.  
    "Il y a beaucoup de positions longues en train d'être 
liquidées", a dit Tariq Zahir, trader de Tyche Capital Advisors 
à New York. "Je ne serais pas surpris si d'ici la fin de la 
semaine ou le début de la prochaine, on tombait à 42 ou 41 
dollars le baril car il n'y a pas grand monde pour croire que 
l'Opep parviendra à une réduction significative." 
     
 
 (Barani Krishnan; Marc Angrand pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant