Le pétrole enregistre sa plus forte hausse mensuelle en 6 ans

le
0
    NEW YORK, 30 avril (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en hausse jeudi à New York pour boucler leur meilleur 
mois depuis six ans, même s'ils restent loin de leurs niveaux de 
juin 2014 quand a commencé leur spirale baissière. 
    La baisse du dollar, revenu à ses niveaux de février, a 
alimenté le rebond de plus de 20% des prix du brut en avril, une 
hausse sans précédent depuis mai 2009 quand le marché se 
remettait de la crise financière. 
    Le contrat juin sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a gagné 1,05 dollar ou 1,79% à 59,63 
dollars sur le Nymex jeudi, non loin d'un nouveau plus haut de 
l'année de 59,78 touché en fin de séance. 
    Au moment de la clôture, le Brent  LCOc1  prenait 85 cents, 
soit 1,29%, à 66,69 dollars après avoir atteint lui aussi un pic 
de 2015 à 66,93. 
    En janvier, le Brent était descendu jusqu'à un peu plus de 
45 dollars. 
    La baisse du dollar rend le pétrole meilleur marché pour les 
détenteurs d'autres devises mais les analystes ne voient pas 
pour autant le Brent, référence du marché mondial, revenir 
rapidement vers ses pics de 115 dollars atteints en juin 2014. 
    Avec la production de l'Opep à son plus haut depuis deux ans 
et au vu du ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et en 
Chine, le déséquilibre du marché devrait persister, font-ils 
valoir. 
    Selon les estimations de 32 analystes interrogés par 
Reuters, le prix moyen du Brent devrait s'établir à 60 dollars 
le baril en 2015, une hausse tout de même de 80 cents par 
rapport à l'enquête de mars, et celui du WTI à 54,40 (au lieu de 
53,60). 
    L'enquête donne ensuite, pour le Brent, des prix moyens de 
71,50 dollars en 2016 et 78 dollars en 2017. 
 
 (Barani Krishnan, Véronique Tison pour la version française) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant