Le pétrole descend sous 48 dollars

le
3

Après avoir dépassé à la baisse hier le seuil des 50 dollars, le pétrole a aujourd'hui dépassé momentanément le seuil des 48 dollars.
Après avoir dépassé à la baisse hier le seuil des 50 dollars, le pétrole a aujourd'hui dépassé momentanément le seuil des 48 dollars.

La dégringolade de l'or noir reprend de plus belle en cette première semaine de l'année. La chute de décembre se poursuit sur fond d'excédents de production aux Etats-Unis.

À 17h40 (heure française), le baril WTI de New York passait momentanément sous les 48 dollars. Les records de baisse du pétrole continuent ainsi d'être battus jour après jour. La rapidité de la baisse n'a pas fini d'inquiéter les marchés : encore dans le vert à 16h30, le Dow Jones passait à -0,88% mardi 6 janvier à 17h50.

Trop de production aux Etats-Unis

La baisse de ce début janvier survient à cause d'une prévision de fort excédent de production aux Etats-Unis. Correspondant à trop d'offre face à une demande toujours stagnante, le prix du baril se contracte en conséquence.

Les stocks américains de pétrole auraient ainsi augmenté de 700 000 barils au cours de la semaine dernière selon un chiffre relayé par Bloomberg. Le surplus d'offre face à la demande serait actuellement de 2 millions de barils par jour à l'échelle mondiale. Malgré cela, les pays producteurs de pétrole n'ont toujours pas décidé de réduire leur rythme de production.

Cette forte surproduction américaine, conjuguée à l'absence de réaction des pays de l'Opep, vient appuyer l'idée selon laquelle les Etats-Unis et l'Arabie saoudite s'entendraient pour entraîner une chute des prix de l'or noir pour pénaliser, entre autres, la Russie et l'Iran.

Bourse russe en baisse modérée

La Russie, dont l'économie dépend en effet très fortement des prix de l'énergie, pâtissait à nouveau de la baisse du pétrole, mais sans excès. L'indice RTS se contractait à nouveau de 1,95% à la clôture, une baisse plutôt modérée alors que le baril WTI de New York s'échangeait encore vers 49 dollars.

Néanmoins, la chute de l'or noir a repris de plus belle à partir de 16h30, replongeant encore à de nouveaux records depuis avril 2009. A 17h40, le baril WTI passait sous les 48 dollars alors que le Brent s'approchait des 51 dollars, entraînant les marchés américains dans leur sillon.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mercredi 14 jan 2015 à 15:22

    LES 40 ...LES 40 ..!

  • cesarski le mardi 6 jan 2015 à 18:41

    j espère que l on refait les stocks car ce ne va pas durer

  • PHMAUVE le mardi 6 jan 2015 à 18:38

    La politique de la terre brûlée en hiver, vous allez payer l'addition avec les Russes...