Le pétrole brouille l'avenir du Sud-Soudan

le
0
Le nouvel État connaît déjà de fortes tensions avec le Nord autour de l'or noir.

Envoyé spécial à Juba

La fête a été brève. Dimanche, le Sud-Soudan s'est réveillé, comme un pays indépendant, après une cérémonie officielle émouvante et chaotique. Un pays indépendant mais inquiet. L'avenir du nouvel État s'annonce en effet difficile. La jeune nation est en proie à de violentes tensions internes entre les différentes ethnies et à une opposition de moins en moins larvée avec le voisin du Nord.

Depuis le référendum d'autodétermination, le 11 janvier dernier, remporté par les séparatistes avec plus de 98 % des voix, les luttes se sont même intensifiées de part et d'autre de la frontière. Ces dernières semaines, des combats ont éclaté entre l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA), l'ex-rébellion, et les troupes du Nord. Le bilan des affrontements demeure incertain même si l'ONU l'estime à «plusieurs dizaines de morts» et des milliers de déplacés.

«Le problème est assez simple : le Nord n'a jamais vraiment admis l'i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant